cannabis thérapeutique

Si le cannabis fait de plus en plus de controverses, notamment en termes de légalisation, c’est parce qu’il s’agit d’une plante aux nombreuses vertus. D’ailleurs, elle n’est pas uniquement connue pour son usage récréatif, car elle est de plus en plus demandée pour son usage thérapeutique. Explications dans cet article.

Le THC, la principale différence

En général, beaucoup de gens connaissent le cannabis sous forme de joint à fumer ou à tirer, qui offre des vertus psychotropes et qui permettent de planer. Ce type de cannabis, c’est ce que l’on appelle le cannabis récréatif : c’est celui que les personnes recherchent pour s’évader, mais qui n’a aucun atout pour la santé. Pourtant, la plante de cannabis possède bien des cannabinoïdes efficaces pour lutter contre des maux tels que les douleurs chroniques ou encore, contre la nausée ou la fatigue.

Ce qui fait donc la principale différence entre du cannabis récréatif et thérapeutique, c’est la teneur de THC, ou tétrahydrocannabidiol, dans ce qui est consommé. Les versions récréatives peuvent contenir jusqu’à 25 ou 30% de THC, ce qui garantit des effets psychotropes longue tenue. À l’inverse, le cannabis thérapeutique va contenir très peu, voire pas, de THC. Ce sont plutôt des cannabinoïdes comme le CBD, cannabidiol, qui seront présents.

Mais cela dépend également du type de variété choisi à la consommation.

cannabis récréatif

Les différentes variétés pour un usage spécifique

Les plantes de cannabis proviennent toutes d’une même souche, qui s’appelle la cannabis sativa L. Cela désigne une catégorie de plantes ayant plutôt un effet stimulant sur l’organisme. Cependant, selon les variétés choisies, ces dernières peuvent être sativa ou indica. Les premières sont plutôt de la catégorie récréative, tandis que les secondes ont des vertus calmantes et apaisantes, et sont plutôt dans la catégorie thérapeutique.

En général, les graines de cannabis à cultiver en climat froid sont de la catégorie indica et peuvent être réservées à un usage thérapeutique. C’est le cas du Super Skunk ou de la Vanilla Ice. Il est donc important de vérifier l’origine de la plante, ses conditions de culture et sa teneur en THC pour savoir dans quelle optique l’utiliser.

Les décisions politiques et gouvernementales autour du cannabis

Un autre aspect va jouer énormément pour différencier cannabis récréatif et thérapeutique, ce sont les décisions politiques et gouvernementales. Alors qu’en Afrique du Sud ou au Canada, le cannabis est légal, ce n’est pas le cas en France. La culture et la vente, ainsi que la consommation, sont interdites. Pourtant, en mars 2021, la France lance un programme d’essais cliniques pour vérifier les atouts du cannabis thérapeutique pour des patients atteints de maladies incurables. Cela progresse, mais n’est pas encore acquis.

Dans d’autres pays, le cannabis thérapeutique est implanté depuis de nombreuses années : il y en a une trentaine aujourd’hui, essentiellement en Amérique et en Afrique. Ils permettent les expérimentations, mais aussi la consommation de cannabis sur prescription. Cela représente l’un des plus gros enjeux politiques, mais aussi économiques, de ces prochaines années.