L’avis de décès est une note émise dans un média ou sur internet afin d’annoncer le décès d’une personne. Également désigné « annonce nécrologique » ou « annonce de décès », il permet d’informer à propos de la mort d’une personne, le cercle familial, les amis, les collègues et tous ceux qui connaissent (de près ou de loin) le défunt. La publication de l’avis de décès est une démarche traditionnelle qui succède généralement à une perte en vie humaine, mais cela n’est pas une obligation légale. Cette annonce peut être publiée avant ou après les obsèques. Dans les deux cas, la rédaction de l’avis de décès doit inclure certains éléments généraux et spécifiques. Alors comment rédiger et publier un avis de décès après la mort d’un proche?

 

Rédaction d’un avis de décès : comment s’y prendre ?

La rédaction d’une annonce de décès peut sembler facile, mais, lorsqu’on est sous le choc de la perte d’un proche, il est recommandé de suivre un guide. Des articles pour apprendre comment rédiger un avis de décès existent en ligne afin d’éviter certaines erreurs ainsi que l’omission d’informations importantes. En effet, cet avis doit être rédigée en prenant certaines mesures.

L’avis doit être édité de manière à être suffisamment informatif tout en évitant, au maximum de provoquer un choc émotionnel. Aussi, il doit contenir certaines informations incontournables : le nom, le prénom, l’âge du défunt ou de la défunte, la date et le lieu du décès ainsi que les noms et civilités des personnes les plus proches. L’annonce pourra également contenir des données additionnelles comme :

  • le(s) surnom(s) de la personne décédée (et nom de jeune fille s’il s’agit d’une femme mariée),
  • sa date de naissance,
  • les différentes distinctions reçues,
  • les divers titres professionnels,
  • la date et le lieu des obsèques (le cas échéant).

 

Plus il y aura de détails sur l’être perdu, mieux les amis et connaissances pourront le reconnaître aisément. Il s’agit également d’une bonne manière d’honorer votre cher disparu.

 

Publication d’une annonce de décès : quand et combien ça coûte ?

Publier l’annonce du décès d’une personne chère avant ses obsèques est l’option la plus courante. Dans ce cas, l’annonce nécrologique peut contenir des informations sur le lieu où la date des obsèques: on pourra donc parler d’annonce d’obsèques. Cependant, la famille du défunt peut décider de faire la cérémonie funèbre en toute intimité. Dans ce dernier cas, l’avis de décès est publié après les funérailles.

Par ailleurs, pour la publication d’un avis de décès dans les journaux régionaux et nationaux, le montant minimal à débourser est généralement de 98 €. Il faudra toutefois préciser que plus il y aura de texte, plus le montant à payer sera élevé. Mais, les annonces sur les espaces en ligne d’hommage au défunt sont entièrement gratuites, quel que soit le volume de la publication.

 

L’avis de décès diffère du faire-part

Même si le faire-part a le même objectif informationnel que l’annonce de décès, son envergure est beaucoup plus restreinte. En effet, outre le fait que le faire-part soit un document juste destiné à la famille, aux proches et aux amis, il arrive aux destinataires via courrier et de plus en plus par mail ou à travers les plateformes de discussion en ligne telles que WhatsApp ou Telegram.

Le faire-part n’est donc pas médiatisé, contrairement à l’avis de décès qui paraît généralement dans au moins un journal local ou national et, de nos jours, sur internet. Cependant, il est possible de partager ce document, sur le web dans l’espace de souvenirs dédié au défunt, au sein des plateformes de recueillement comme Alanna.