Vous ne supportez pas votre nez ? Votre organe d’odorat s’est déformé suite à un accident ? Dans l’un de ces cas, vous pouvez bien recourir à la rhinoplastie. Il s’agit d’une opération chirurgicale faite dans le but de changer la taille ou la forme du nez. Découvrez ici ce qu’il faut savoir avant de s’y lancer.

Deux raisons de recourir à la plastie du nez

Il existe aujourd’hui divers types de rhinoplastie. Au nombre de ceux-ci, vous avez la rhinoplastie ultrasonique. C’est une nouvelle technique de chirurgie esthétique du nez qui permet d’opérer cet organe avec moins de risque qu’une rhinoplastie classique. Découvrez-la plus amplement sur Rhinoplastie-ultrasonique.net. Vous pouvez vous tourner vers une telle opération pour avoir un nez esthétique.

Outre cela, la rhinoplastie peut être recommandée par les spécialistes pour régler un problème fonctionnel. Il s’agit principalement des gênes respiratoires qui proviendraient d’une obstruction nasale, d’une hypertonie des cornets, d’une déviation de la cloison, etc. Ces anomalies peuvent être dépistées lors d’une consultation.

Quel est l’âge minimum recommandé avant de se faire opérer ?

Les chirurgiens recommandent d’attendre la fin de la croissance osseuse et cartilagineuse du visage. L’idéal serait de se faire opérer vers l’âge de 18 ans. Exceptionnellement, un adolescent peut y faire recours lorsqu’il est véritablement complexé par les dimensions disproportionnées et disgracieuses de son nez. Néanmoins, il lui faudra l’accord de l’un de ses parents.

Rhinoplastie

Comment se déroule cette opération chirurgicale ?

L’intervention se fait ici sous anesthésie locale pendant une à quatre heures. À cet effet, vous serez hospitalisé pendant 24 heures. Cette hospitalisation a lieu le matin de l’opération. Vous devez être à jeun. Outre cela, dix jours avant l’intervention, vous ne devez pas prendre des médicaments comme les anti-inflammatoires, les anticoagulants et autres.

Par ailleurs, sachez que deux types de chirurgies peuvent être faites. Le praticien peut passer par l’intérieur de l’organe de l’odorat. Dans ce cas, vous ne verrez aucune cicatrice externe. La modification va se constater uniquement au bout de votre nez. Il s’agit de la rhinoplastie fermée.

La seconde est la rhinoplastie ouverte. Cette technique permet au chirurgien de bien remodeler toute la forme de votre nez. Les cicatrices seront quasiment invisibles ici, car les points de suture vont être cachés dans les plis des narines.

La convalescence

À la fin de l’intervention, le chirurgien mettra sur votre nez, une attelle en résine. Vous devrez la garder pendant 6 jours. Pour éviter les risques de saignement, le praticien mettra des mèches dans vos narines. Dans ces conditions, vous serez obligé de respirer par la bouche. Généralement, les mèches sont retirées au bout de 24 heures. 21 jours après l’intervention, une disparition progressive des enflures se fait constater. Cependant, vous attendrez quasiment 12 mois avant de voir votre nez retrouver son apparence finale.

Si vous n’êtes pas trop friand des opérations chirurgicales, sachez qu’il est possible de corriger certains défauts du nez par une injection d’acide hyaluronique. Il s’agit de la rhinoplastie médicale. Vous pouvez aussi y faire recours pour corriger des imperfections constatées après une opération.

À combien revient une rhinoplastie ?

Pour ce qui est du coût, vous débourserez entre 3500 et 8000 euros pour une rhinoplastie classique. La rhinoplastie ultrasonique étant plus efficace et comportant moins de risque, elle vous coûtera entre 6000 et 15 000 euros. Le tarif peut dépendre de la ville dans laquelle vous vous trouvez et du chirurgien. Pour une rhinoplastie médicale, comptez entre 300 et 400 euros. Notez que la Sécurité sociale peut prendre en charge la correction d’un problème fonctionnel.