chirurgie orthopédique

L’assurance santé se révèle d’une grande importance pour alléger les dépenses en cas de maladie. Les prestations médicales basiques comme la consultation figurent parfois dans la garantie, mais qu’en est-il des interventions importantes comme la chirurgie ? A quel taux de remboursement pourrez-vous bénéficier en cas de chirurgie orthopédique ?

Quels sont les problèmes orthopédiques ?

Ce sont les anomalies musculo-squelettiques qui nuisent aux mouvements d’une personne. Ils proviennent parfois de l’avancée de l’âge, d’une mauvaise chute ou d’une maladie. Après un choc violent qui entraîne une difficulté de marcher ou de bouger ses membres, votre appareil locomoteur pourrait être déformé. Raison pour laquelle il est important de rejoindre un orthopédiste en urgence. Ce professionnel proposera un traitement adéquat à chaque situation. Parfois, le patient doit passer une opération chirurgicale orthopédique.

L’orthopédie concerne les membres inférieurs et supérieure ainsi que la colonne vertébrale. Sans oublier les articulations et les ligaments.

Remboursement de la sécurité sociale

Dans la plupart du temps, les patients rejoignent le médecin généraliste pour ensuite bénéficier d’une ordonnance pour un autre spécialiste. Pour cette consultation basique, la couverture d’élève à 70%. Lors de la consultation chez le chirurgien orthopédique, vous n’aurez qu’à acquitter 1 euro.

Pour les soins qui précédent l’opération, la sécurité sociale rembourse 60%. Ce qui concerne généralement les examens en laboratoire, les frais d’hospitalisation et les coûts des médicaments. Si vous aurez besoin de grands appareillages, la couverture atteint 100%.

problèmes orthopédiques

Remboursement de la mutuelle santé

La mutuelle santé garantit un remboursement entre 200 et 400% pour les frais opératoires en orthopédie. Les frais d’hospitalisation ainsi que la rémunération des spécialistes qui participent à la chirurgie sont également pris en charge. Plus précisément, la mutuelle assure une couverture du taux non considéré par la sécurité sociale.

Si vous avez du mal à comprendre, l’exemple suivante pourrait vous intéresser. Par exemple, si le chirurgien orthopédique propose une ablation d’hernie, la facture peut atteindre jusqu’à 1250 euros. La sécurité sociale avancera en moyenne 453 euros. Ce qui signifie que le reste non payé, soit 797 euros, sera payé par votre mutuelle santé.

Qu’en est-il des semelles orthopédiques ?

Après l’opération, le chirurgien pourrait prescrire les semelles orthopédiques pour accélérer la guérison du patient. Les modèles classiques peuvent coûtent à partir d’une centaine d’euros si les prototypes haut de gamme peuvent dépasser de 400 euros. Vous devez savoir que la prise en charge de la sécurité sociale ne pourra pas couvrir l’achat de votre paire, même en misant sur le modèle le plus simpliste. Quant à la mutuelle santé, elle proposera un remboursement en fonction de votre niveau d’assurance santé. En misant sur des semelles classiques, vous n’aurez plus rien à acquitter. Ce qui concerne les personnes qui disposent d’une complémentarité santé basique. Les semelles intermédiaires et de haute qualité seront accessibles aux assurés qui disposent d’une mutuelle d’une tranche de plus de 200% du tarif de base. Ce qui signifie que le choix d’un niveau d’assurance santé élevé s’avère important afin de profiter d’un remboursement intéressant, notamment pour les prestations en santé assez chers.