Qu’elles soient causées par un traumatisme ou par des pathologies dégénératives, les douleurs aux articulations sont particulièrement intenses.

Il existe plusieurs types de troubles musculo-squelettiques : les luxations osseuses, les atteintes cartilagineuses, et les lésions tendineuses, ligamentaires ou musculaires. Chacune d’entre elles nécessite un diagnostic professionnel pour ensuite choisir le traitement adapté.

Réduire les symptômes de l’arthrose

Responsable de souffrances quotidiennes, l’arthrose peut faire vivre un véritable calvaire aux personnes âgées.

Heureusement, certains dispositifs orthopédiques proposés par des sites spécialisés en kinésithérapie comme Pro Physio permettent de réduire significativement les douleurs. On utilise notamment des orthèses (genou, épaule, main…) pour empêcher le cartilage d’être sollicité.

Les exercices de renforcement musculaire chez un physiothérapeute présentent aussi de très bons résultats. Ils sont souvent couplés à des infiltrations d’acide hyaluronique dont les vertus sur la peau et les rhumatismes ne sont plus à prouver.

En fin de journée, lorsque les articulations deviennent plus douloureuses, l’utilisation d’une poche de glace pendant 15 minutes est aussi très efficace pour réduire temporairement la douleur.

Les solutions aux douleurs osseuses

Les luxations comme les fractures sont fréquentes, et leur traitement est relativement simple : il faut d’abord immobiliser l’articulation blessée à l’aide d’une attelle. Ce n’est pas la méthode de soin la plus pratique, surtout s’il s’agit du genou ou du coude, mais c’est la plus intéressante.

Les antalgiques sont traditionnellement prescrits pour rendre la douleur plus supportable, mais ils ne sont pas obligatoires, car si votre membre n’est pas enflé et qu’il est immobilisé, les lésions osseuses ne déclenchent aucune douleur.

Des manipulations effectuées par un ostéopathe compétent peuvent aussi s’avérer très utiles pour adapter la position de votre corps et rétablir votre équilibre naturel. Elles sont adaptées à toutes les maladies osseuses, en particulier en fin de convalescence.

Des étirements du membre concerné par les douleurs semblent aussi présenter un intérêt. En effet, cela diminuerait les tensions sur les jonctions osseuses et permettrait à l’os d’être davantage protégé par les muscles qui sont alors plus étendus.

Apaiser les ligaments, tendons et muscles

Les ruptures de ligaments, de tendons ou les élongations font partie des maux que l’on retrouve souvent chez des sportifs. Par leur caractère brutal, ils sont généralement responsables de tiraillements et de picotements.

C’est pour cela que des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont prescrits par les généralistes. Ces médicaments sont toutefois controversés en raison de leurs effets secondaires potentiellement dangereux pour la santé.

L’acupuncture, utilisée à bon escient, participe à réduire les tensions nerveuses et donc à soulager le patient. Ces séances ne sont cependant pas toujours remboursées et d’autres méthodes permettent d’obtenir des résultats similaires.

C’est justement le cas de la thermothérapie et de la cryothérapie : le traitement symptomatique par le chaud ou par le froid.

Immédiatement après le traumatisme articulaire, l’action du chaud permet de fluidifier l’afflux sanguin et donc de déclencher plus rapidement le processus inflammatoire.

Le froid, quant à lui, présente l’avantage de réduire les gonflements et les hématomes qui causent des douleurs. L’idéal est de l’utiliser pendant les premières semaines après votre blessure.