appareil auditif

La surdité toucherait plus de 6 % de la population mondiale. La présbyacousie (perte auditive) n’est pas uniquement dûe à l’âge mais également à d’autres facteurs comme la prise de médicaments ototoxiques ou la surexposition prolongée au bruit. Plus de la moitié des Français présente une surdité légère.

Vous trouverez dans cet article tout ce que vous devez savoir en terme d’audition, le niveau sonore acceptable et la prévention. Sachez également que, face à une perte d’audition, des solutions existent : Les prothèses et appareils auditifs sont de plus en plus performants. Ils ont beaucoup évolué ces dernières années, au rythme des avancées technologiques.

Préserver son audition

Entendre est, avec la parole, le meilleur moyen d’alerte et de communication. Le fait de ne pas entendre entraine une baisse de stimulation auditive qui a des répercussions sur le fonctionnement cognitif.

Le niveau sonore hebdomadaire acceptable est en moyenne de :

  • 20 heures à 93 dBA (écouteurs dans les oreilles)
  • ou 4 heures à 100 dBA (son au maximum))
  • ou encore 2 heures à 103 dBA (discothèque))

Pour préserver son audition, il est conseillé de suivre certaines mesures :

  • éviter les endroits ayant un niveau sonore élevé
  • lors de concerts ou spectacles, s’éloigner des enceintes acoustiques
  • contrôler le niveau de décibels des appareils utilisés
  • porter des bouchons de protection en mousse en cas d’exposition à des bruits forts et prolongés
  • réduire la durée d’exposition

Un choix avisé pour une aide auditive confortable

Afin de choisir vos prothèses ou appareils auditifs, vous trouverez pléthore d’informations sur certains sites notamment le site Duroc Audition qui vous conseille l’appareil approprié, avec des marques de renom venant des quatre coins du monde (Starkey, Phonak, Beltone, Signia, ReSound…).

Une grande variété de modèles sont en vente. Les trois types de prothèses et appareils auditifs sur le marché sont :

  • les appareils intra-auriculaires
  • les appareils contours d’oreilles
  • les appareils micro-contours

Cet article proposé par Femme Actuelle peut vous aider dans votre choix.

prothèse auditif

Cinq aspects sont néanmoins à prendre en compte

Le type de perte auditive

Lorsque la perte auditive est inférieure à 40 dB, on parle de surdité légère. Quand elle est inférieure à 70 dB, on parle de surdité moyenne. La surdité est dite sévère lorsqu’elle dépasse les 70dB. La perte d’audition supérieure à 90dB est la surdité profonde.

Vos besoins

Vous pouvez exposer à votre médecin toutes les situations dans lesquelles l’audition est importante et peut créer une gène si vous n’entendez pas : au restaurant, en famille, dans une activité en groupe…

Une ou deux aides auditives

Il se peut que vous ayez besoin d’un appareil auditif au niveau d’une seule oreille, ou alors des deux. Equipez-vous correctement afin d’éviter les pertes de compréhension de la parole.

Manipulation des aides auditives

S’il vous est difficile de manipuler de petits objets ou que vous avez des problèmes de vision, il existe des appareils auditifs réglables automatiquement ou avec une télécommande.

Esthétisme et discrétion

La plupart des appareils ont des couleurs neutres : blanc, noir, chair ou transparent. La taille et la légerété des appareils auditifs s’adaptent aux plus exigeants.

Quoiqu’il en soit, une visite chez un spécialiste de l’oreille est incontournable pour mesurer avec précision le niveau de surdité.

UN APPAREIL AUDITIF PROCHE DE L’OUIE

Autonomie

Il existe deux types d’alimentation aux prothèses et appareils auditifs. Les aides auditives basiques sont généralement alimentées à l’aide de piles. Les aides auditives plus complexes sont rechargeables dans leur boitier spécifique après utilisation. Les prothèses auditives rechargeables peuvent garantir une autonomie jusqu’à 24 heures.

La technologie Bluetooth

Depuis une quinzaine d’années, la connexion par bluetooth étend l’utilisation des aides auditives. Certains modèles permettent la connexion directement à votre Smartphone ou à votre télévision. Les fabricants travaillent actuellement à l’adaptation aux bruits de l’environnement mais également aux intentions d’écoute. Cela permet une bonne compréhension même dans un environnement bruyant. Le but est de se servir du dispositif d’éléctroencéphalographie. Les capteurs reliés à l’appareil auditif permettent via des réglages de se concentrer sur une conversation au milieu de la rue ou, à l’inverse, sur les bruits de l’environnement (lors d’une promenade en nature par exemple).

Les aides auditives doivent faciliter la communication dans toutes les situations et aider à une perception agréable au son. Elles doivent également être confortables et faciles à utiliser.

Prothèses auditives très fines, appareils rechargeables, détection des chutes, applications indiquant l’état de la batterie ou mesurant l’activité cérébrale… Vous l’aurez compris : les prouesses technologiques sont en pleine expansion en matières de prothèses et d’appareils auditifs. L’évolution constante de ce secteur laisse à penser que les futurs appareils auditifs seront de véritables outils numériques dénués d’inconvénient.