syndrome Korsakoff

Syndrome amnésique, démence alcoolique, syndrome de Korsakoff figurent parmi les nombreuses appellations de cette maladie neurodégénérative. Il s’agit d’une pathologie potentiellement réversible. Résultant d’une carence sévère en thiamine, les personnes qui souffrent d’alcoolisme sont les plus sujettes à cette condition. En effet, l’alcool peut interférer dans la capacité du corps à absorber des vitamines.

La thiamine, une vitamine essentielle au cerveau

La thiamine, également connue sous le nom de vitamine B1, est un élément indispensable pour convertir les glucides en énergie. La mauvaise alimentation, la consommation excessive d’alcool, les troubles alimentaires, les vomissements sévères, le SIDA, la chimiothérapie et certains problèmes rénaux sont les principales causes de carence en thiamine. Généralement, la vitamine B1 a pour rôle principal d’aider le corps à métaboliser les sucres pour produire de l’énergie dans le cerveau. De ce fait, une carence sévère peut perturber le système nerveux, aggravant progressivement le handicap au fil du temps. Ces dommages entraînent de grandes difficultés de mémoire, de mouvement, de vision et de coordination.

Les symptômes de Wernicke-Korsakoff

En raison de son histoire compliquée, SWK a porté de nombreux noms différents, notamment :

  • déficience neurocognitive alcoolique ;
  • troubles neurocognitifs liés à l’alcool ;
  • béribéri cérébral ;
  • encéphalopathie alcoolique ;
  • psychose de Korsakoff ;
  • Syndrome d’amnésie de Korsakoff.

L’encéphalopathie de Wernick, la Syndrome de Korsakoff sont les deux étapes du SWK.

Encéphalopathie de Wernicke

L’encéphalopathie de Wernicke est une réponse cérébrale soudaine, potentiellement mortelle. À cause d’une insuffisance en thiamine, des zones spécifiques du cerveau risquent d’être endommagées telles que le thalamus et l’hypothalamus. En plus de la confusion progressive, des problèmes de vision, d’équilibre et de mouvement peuvent survenir.

Wernicke Korsakoff

Les symptômes de l’encéphalopathie de Wernicke

Les symptômes s’aggravent rapidement et une attention médicale immédiate est requise. Les symptômes typiques de ce stade de SWK comprennent : confusion, difficulté à marcher, mauvaise coordination et perte d’équilibre, coma, mouvements oculaires involontaires, une pression artérielle basse et hypothermie. Si l’encéphalopathie de Wernicke n’est pas traitée rapidement ou complètement, des symptômes du syndrome de Korsakoff peuvent s’aggraver.

Syndrome de Korsakoff

Le syndrome de Korsakoff se développe généralement après le début de l’encéphalopathie de Wernicke. Cependant, cela peut se produire indépendamment. Contrairement à l’encéphalopathie de Wernicke, qui commence soudainement, le syndrome de Korsakoff peut se développer progressivement au fil du temps. Il est causé par des lésions dans de petites zones de la région du mésencéphale. Parce que cette zone du cerveau est responsable des fonctions de la mémoire, le syndrome de Korsakoff peut altérer considérablement la mémoire à court terme.

Symptômes de Korsakoff

Les victimes peuvent inventer des faits pour masquer les lacunes de mémoire. Les autres symptômes caractéristiques sont :

  • difficulté à apprendre de nouvelles informations ;
  • amnésie ;
  • hallucinations ;
  • comportement et langage répétitifs.

Diagnostic du syndrome de Korsakoff

Pour diagnostiquer le syndrome de Korsakoff, la personne devrait cesser de boire pendant plusieurs semaines. Il faut attendre que les effets immédiats de la consommation excessive d’alcool et des symptômes de sevrage disparaissent. Les médecins procèdent ensuite à un examen approfondi. Pour voir si leurs symptômes se stabilisent ou s’aggravent sans consommation d’alcool, les personnes évaluées pour le syndrome de Korsakoff sont étroitement surveillées. Outre le diagnostic du syndrome de Korsakoff, des troubles neurocognitifs comme la maladie d’Alzheimer risquent de s’aggraver sans alcool. En général, ces troubles liés à l’alcool se stabilisent. Cependant, la maladie d’Alzheimer continue de causer un déclin significatif de la mémoire et des capacités. D’une manière générale, Iaddiction à l’alcool et le syndrome affecte le plus souvent les hommes âgés de 45 à 65 ans. Cependant, comme les femmes sont plus sensibles aux effets néfastes de l’alcool que les hommes, cela peut affecter les femmes de plus de 35 ans.