ostéopathie en France

Les textes réglementaires, publiés en septembre et décembre 2014, réforment profondément le cadre juridique de la formation des ostéopathes en France. Cette évolution est le fruit d’actions globales menées par des organisations professionnelles françaises travaillant ensemble sous le label d’Unité Pour l’Ostéopathie (SFDO, CNO, ROF, SNOS, SNESO, INFO, FEDEO). Avant vos études dans ce domaine, découvrez la réforme de la formation en ostéopathie en France qui permet de devenir ostéopathe.

Un nouveau système d’accréditation pour les établissements de formation en ostéopathie

Un décret, publié le 12 septembre 2014  et son règlement publié le 29 septembre, ont  modifié les règles d’accréditation des établissements de formation en ostéopathie qui permettent de devenir ostéopathe. Désormais, avec la réforme de la formation en ostéopathie,24 critères sont requis pour tous les établissements de formation, quel que soit le parcours de l’étudiant (qualification professionnelle de santé antérieure ou non):

  • Les établissements de formation sont des établissements d’enseignement supérieur et contribuent au service public de l’enseignement supérieur. Ils sont donc sous l’autorité conjointe du ministère de la Santé et du ministère de l’Enseignement supérieur.
  • leur gouvernance doit être spécifiquement organisée; Conseil scientifique, conseil pédagogique / universitaire, conseil de discipline et commission d’examen et de validation des compétences professionnelles.
  • Les installations doivent être exclusivement dédiées aux études d’ostéopathie et respecter les réglementations en vigueur. Leur surface doit être d’au moins 5 m2 par élève.
  • L’institution doit justifier d’une capacité financière suffisante pour garantir au moins une année de formation.
  • Le directeur de l’établissement doit être un ostéopathe, doté d’un haut niveau de compétences en gestion.
  • Les enseignants doivent avoir les qualifications appropriées. Les ostéopathes qui enseignent doivent avoir au moins 5 ans d’expérience professionnelle en ostéopathie.
  • Le nombre de personnel enseignant doit être équivalent à un enseignant à temps plein pour 25 étudiants. – En outre, il doit inclure 5 coordinateurs éducation / enseignement à temps plein.
  • La formation clinique doit représenter 150 consultations complètes et validées par étudiant. – Les deux tiers de ces consultations doivent être effectuées dans la clinique de l’établissement.
  • L’établissement doit effectuer une enquête de suivi auprès des diplômés 18 et 30 mois après l’obtention du diplôme.
  • La capacité d’accueil de l’établissement est calculée en fonction de son adéquation avec les critères quantitatifs.

Nouveaux repères pour la formation en ostéopathie en France

Le programme est défini par un décret publié le 12 décembre 2014 et ses deux règlements de la même date. Avec avec la réforme de la formation en ostéopathie la formation dure 5 ans et présente les caractéristiques suivantes:

À partir de septembre 2015, les étudiants devront compléter 4860 heures de cours pour devenir ostéopathe. Ces heures sont réparties comme suit:

  • 760 heures de sciences fondamentales
  • 632 heures de sémiologie pour altérations de la santé
  • 160 heures de sciences humaines et sociales, gestion et législation
  • 160 heures de concepts et principes ostéopathiques
  • 1266 heures de formation pratique en ostéopathie
  • 168 heures de méthodes de travail universitaires
  • 194 heures de développement des compétences en ostéopathie
  • 1 500 heures de pratique clinique, dont 150 consultations complètes et validées
  • 20 heures d’orientation de thèse

Comment devenir ostéopathe en France

Avec la Réforme de la formation en ostéopathie, pour obtenir le titre d’ostéopathe, les physiothérapeutes et les sages-femmes devront suivre 1 900 heures de formation. 2300 heures de formation sont nécessaires pour les infirmières et les podologues-podologues. Les médecins devront suivre un peu moins de 800 heures de formation. La formation clinique sera hautement supervisée. Un registre individuel des étudiants assurera le suivi et la validation des consultations tout au long du cursus. Les unités d’enseignement sont décrites en détail dans le règlement de 69 pages. Un contrôle des institutions par IGAS est programmé pour 2015. Au total, les référentiels français de formation en ostéopathie sont les référentiels les plus complets et les plus détaillés en matière de formation des professionnels de santé en France. Une nouvelle procédure d’accréditation pour les établissements de formation en ostéopathie:

Tous les établissements de formation doivent demander une nouvelle accréditation du ministère français de la Santé pour l’année universitaire commençant en septembre 2015, les autorisant à délivrer le titre professionnel d’ostéopathe nécessaire pour exercer l’ostéopathie en France. Cette demande doit respecter toutes les conditions énoncées dans le décret et ses règlements.

La demande doit être complétée avant le 28 février 2015 et sera examinée avant juillet 2015 par une commission composée de représentants du gouvernement et de professionnels. Le ministère de la Santé annoncera ses décisions sur la base de l’avis de cette commission.

Les organisations professionnelles françaises louent l’ambition du gouvernement français. On s’attend à ce que ces nouvelles réglementations qui permettent de devenir ostéopathe harmonisent la qualité de la formation et réduisent le nombre d’établissements de formation en ostéopathie en France.