No Bra

Phénomène tantôt en vogue, tantôt abandonné selon les époques, le No Bra, qui désigne le fait de se passer de soutien-gorge, est une pratique très plébiscitée en ce moment. Cependant, le soutien-gorge ne vient pas de nulle part, et l’un des arguments en faveur de son port est qu’il permettrait de réduire fortement divers types de douleurs. Pour les tenants de cet argument, la pratique du No Bra serait nocive pour les femmes. Alors, bon ou mauvais, le port du soutien-gorge ?

Les principales causes de douleurs dans les seins : innocenter le No Bra

Commençons par innocenter le No Bra quand on l’accuse de constituer la principale cause de douleur dans les seins. En effet, les douleurs mammaires, aussi appelées mastalgies, peuvent survenir pour diverses autres raisons. Ainsi, l’une des causes les plus courantes est liée aux fluctuations hormonales bien connues de toutes les femmes. Le cycle menstruel peut suffire à entraîner des douleurs vives dues à la variation des taux d’œstrogènes et de progestérone.

La grossesse est un autre facteur hormonal contribuant aux douleurs mammaires. Pendant cette période, les seins se préparent à l’allaitement, ce qui peut causer des sensations d’inconfort. Enfin, la périménopause est également une période de chamboulement susceptible de se traduire par l’apparition de ces douleurs. C’est ce qu’on appelle couramment l’inconfort des seins tendus, qu’il est possible de soulager en se tournant par exemple vers les essences distribuées par un spécialiste tel que Miyé.

Le No Bra, une solution possible pour limiter certaines douleurs…

Maintenant que nous avons tenu ces considérations essentielles, il n’en reste pas moins que beaucoup de femmes voient dans la pratique du No Bra une solution pour éviter de ressentir certains types de douleurs. Ainsi, il est vrai que certains soutiens-gorge dotés d’armatures compriment de manière désagréable les canaux lymphatiques, cela présentant, à long terme, des risques pour la santé. Le No Bra permet donc d’éviter cette compression et favorise une meilleure circulation.

En outre, le No Bra offre à de nombreuses personnes une plus grande liberté de mouvement, et réduit ainsi les frottements et les irritations. Et évidemment, porter un soutien-gorge trop serré ou mal ajusté constitue une des principales erreurs à éviter en la matière. Cependant, il est essentiel de noter que chaque femme est unique. Si certaines trouvent un soulagement dans le No Bra, d’autres peuvent ressentir le besoin d’un soutien.

port soutien-gorge

…Mais qui ne constituer une solution profitable pour chaque femme

Chaque femme est donc singulière, tant dans sa morphologie que dans ses ressentis. Ainsi, bien que le mouvement « No Bra » soit loué pour ses bienfaits potentiels sur les douleurs mammaires et la santé en général, il ne peut être considéré comme une solution universelle. Pour certaines, se libérer du soutien-gorge apporte un confort inégalé, une sensation de liberté et de légèreté. D’autres soulignent une amélioration de leur circulation sanguine.

A lire :   Grossesse : pourquoi ne pas négliger le suivi médical ?

Néanmoins, pour d’autres femmes, le soutien-gorge reste un allié indispensable. Il peut apporter un soutien nécessaire aux personnes possédant naturellement des poitrines plus généreuses autant qu’à celles ayant décidé d’utiliser des produits naturels pour en augmenter la taille : il aide alors à prévenir les douleurs dorsales. De plus, certaines femmes peuvent se sentir plus à l’aise et en confiance avec ce soutien. Ainsi, ni bon ni mauvais, le choix du No Bra doit donc être guidé par l’écoute de soi.