cosmétiques bio

Le cosmétique couvre une multitude de produits destinés pour diverses parties du corps. À savoir, l’épiderme, les systèmes pileux et capillaires, les ongles, les lèvres… On les qualifie de produits d’hygiène et d’embellissement qui restent superficiels dans leurs actions.

Tout savoir sur les cosmétiques bio

Il y a encore quelques années, bon nombre de personnes pointaient du doigt le cosmétique bio. Il était réservé aux écolos purs et durs. Actuellement, après les produits alimentaires, les labels bio s’affichent aussi sur les produits de beauté et textiles. En fait, on en trouve partout : sur internet, dans les grandes surfaces, à la pharmacie. Que ce soit pour embellir (rouge à lèvres, maquillage, fond de teint…) ou pour l’hygiène (dentifrice, gel douche, déodorant…), les produits certifiés bio séduisent un public soucieux pour leur santé et l’environnement. Des organismes sont chargés d’imposer des contraintes aux fabricants dans le but de garantir un cosmétique 100 % bio.

Avantages des produits bio

Fini les temps où on doit déterminer si la peau a un caractère sensible ou non. Cette dernière étant sujette aux irritations, les cosmétiques bio s’avèrent plus sûrs pour elle. Entre autres, les produits de beauté bio présentent un caractère moins agressif. Du fait qu’ils ne contiennent pas de parabènes ou autres composants chimiques irritants. Ils nourrissent et protègent également la peau. En effet, leurs éléments constitutifs renferment des nutriments fondamentaux pour la peau. À savoir, des vitamines, des acides aminés et des acides gras, des antioxydants. Ils présentent une grande affinité avec la peau qui les assimile parfaitement. Enfin, les produits bio agissent de manière très spécifique. Ils n’apportent que ce dont la peau a besoin.

Avantages cosmétiques bio

Faiblesses des produits bio

Bien qu’ils présentent de nombreux bienfaits tant pour les consommateurs que pour l’environnement, les cosmétiques bio exposent également des limites. Premièrement, il faut avoir beaucoup de patience avec eux. Ils agissent assez lentement en général. Il s‘avère que les produits de beauté bio opèrent en termes de prévention. Ils sont destinés aux femmes qui n’ont pas de problèmes spécifiques. D’où l’inexistence d’information sur le type de peau. Entre autres, ce type d’article se conserve très difficilement. Il exige un conditionnement strict. Enfin, les cométiques bio ne sont pas encore suffisamment testés. À cause des moyens qui font défaut le plus souvent, les tests d’efficience restent au second plan.

Entre traitement bio et naturel

On a souvent tendance à confondre naturel et bio. Le premier étant non traité tandis que l’autre à base d’ingrédients naturels. En fait, les composants naturels des cosmétiques bio subissent des transformations chimiques. En l’occurrence, l’extrusion, la centrifugation, la filtration, l’extraction ou autres méthodes physiques. En général, le traitement s’effectue avec de l’eau ou autres solvants. De ce fait, les produits d’origine naturelle présentent dans sa composition des substances naturelles (d’origine animale, végétale ou minérale) et d’agents chimiques. Pour les produits naturels, il peut s’agir d’un fruit ou d’un légume, ou encore d’une plante. Bref, d’un produit brut. On n’y ajoute aucune substance chimique même si on leur fait subir des transformations physiques des fois.

La certification bio

Le terme bio est actuellement ancré dans presque toutes les marchandises. Encore faut-il se demander comment obtient-on cette certification. En effet, des étapes sont à franchir pour certifier les produits. Dans un premier temps, il faut faire appel à des organismes spécialisés. Leurs travaux consistent à effectuer un contrôle de la production jusqu’à la distribution selon un cahier des charges. Le label tend à adopter un mode de production biologique afin de protéger la biodiversité. Son ambition consiste à mieux respecter le vivant et son entourage. Les contrôleurs restent donc très stricts même en ce qui concerne les emballages des produits. Ils doivent être biodégradables.