Rhume des foins

Dans notre société contemporaine, les habitudes comportementales et alimentaires font subir de nombreuses attaques à notre système immunitaire. Les différents rapports de l’OMS montrent l’urgence de lutter contre des fléaux tels que les allergies ou l’obésité, qui continuent de se répandre sur la planète à une vitesse jamais observée dans l’histoire humaine. La santé devrait donc être une priorité pour les gouvernements et les citoyens, et une alimentation saine et équilibrée est la meilleure des défenses contre l’apparition de ce type de symptômes.

Parmi les différentes molécules qui peuvent nous aider à combattre ces maladies devenues chroniques, la quercétine est sûrement l’allié le plus prometteur. Cette molécule est désormais disponible sous forme de compléments alimentaires car les fabricants ont bien saisi toute l’étendue de son pouvoir et les possibilités qu’elle offre en matière de bien-être corporel. Pourtant, elle est reste assez méconnue du grand public voici donc un article sur la quercétine contre le rhume des foins et autres applications.

La Quercétine, c’est quoi ?

La quercétine est un composé de type flavonoïde, plus largement inclut dans la grande famille des polyphénols. Cette molécule est en fait un pigment, qui donne leur couleur à de nombreux végétaux. Par ailleurs, elle est reconnue pour son très fort pouvoir anti-oxydant et intervient pour bonne part dans l’absorption de la vitamine C, tout en limitant son élimination par le corps. Comme tous les flavonoïdes, la quercétine possède de multiples vertus.

Ses propriétés anti-oxydantes lui permettent de limiter le vieillissement cellulaire en éliminant les radicaux libres des organismes. Elle est aussi très active dans la limitation des inflammations et peut ainsi être utilisée comme adjuvant à la protection cardiovasculaire. Mais elle se distingue surtout par ses propriétés antihistaminiques qui lui confèrent des applications antiallergiques extraordinaires. C’est pourquoi utiliser la quercétine contre le rhume des foins est largement recommandé par les experts diététiques.

Anti-allergie naturel

La Quercétine contre le rhume des foins

En stabilisant les membranes des cellules responsables de la libération d’histamine, la quercétine joue un rôle prédominant dans la limitation de l’apparition de symptômes allergiques. Utiliser la quercétine contre le rhume des foins, mais aussi l’eczéma, l’asthme ou l’urticaire est une excellente solution préventive qui vous permettra de fortifier votre organisme contre les agressions extérieures en aidant et en préparant le corps à se défendre.

Pour un effet maximal, il est recommandé d’anticiper la prise de quercétine avant que ne débute la saison des pollens. Vous pourrez bénéficier de ses bienfaits en consommant des oignons, de l’ail, des brocolis ou du vin rouge par exemple mais sachez que si vous êtes de constitution fragile, il sera peut être nécessaire d’user de compléments alimentaires pour maximiser les effets anti allergiques de la molécule. Visitez perfecthealthsolutions.eu, vous y trouverez de nombreux produits et informations pour vous aider à préparer vos défenses naturelles !

Un anti-inflammatoire puissant

Si cette molécule est surtout connue pour ses propriétés anti-allergiques, utiliser la quercétine contre le rhume des foins ou l’eczéma ne sont pas ses seules applications. En effet, elle est aussi un anti-inflammatoire puissant, qui peut vous aider à lutter contre le dérèglement cardio-vasculaire, et particulièrement contre l’athérosclérose, en inhibant la production de médiateurs responsables de l’inflammation.

Par ailleurs certaines études tendent à montrer que la quercétine est un puissant adjuvant dans la lutte contre les inflammations respiratoires comme la sarcoïdose, les rhinites allergiques ou encore la prostatite. De manière générale, la quercétine est dotée de puissantes propriétés anti-oxydantes, mais le petit nombre d’études à son sujet n’a pas encore permis de découvrir toute l’étendue de ses modalités d’action, la multitude des symptômes qu’elle pourrait combattre et les possibilités qu’elle pourrait engendrer dans la fabrication de nouveaux médicaments. Affaire à suivre !