L’apparence physique a un fort impact sur l’estime de soi. Avoir une belle présentation, ou un joli sourire apparaît comme un détail pour les uns, et peut produire une gêne immense ou un sentiment de crispation chez les autres. Il existe des études sur la personnalité qui distinguent les comportements des personnes, à travers leur manière de parler, de mouvoir les lèvres ou simplement par leur rire. 

Si vos dents sont tâchées de façon permanente, il vous sera difficile de vous présenter avec assurance sans vous soucier du regard des autres. Afin de comprendre comment y remédier, nous vous en présentons les causes et des pistes de solutions. 

Comment les tâches s’incrustent-elles sur les dents ? 

Les tâches des dents ont plusieurs causes. Une hygiène buccale abusive, un traitement médicamenteux aux antibiotiques et un blanchiment inadéquat sont des facteurs à l’origine de l’altération de vos dents. Par ailleurs, la consommation de certaines boissons contenant la caféine a des effets néfastes sur la clarté des dents, autant que le tabac.

Les dents contiennent du fluor, et certains excès en le consommant en additif peuvent entraîner des tâches inesthétiques. Si vous utilisez un kit de blanchiment dentaire, veuillez à la composition de vos produits, s’ils ne contiennent pas de substances abrasives.

Comment les traiter durablement ?

Avant d’entamer les éventuels traitements, il faudrait améliorer votre régime alimentaire, car le sucre est sans cesse remis en cause. 

Aussi, les solutions proposées résident dans un suivi approprié chez un dentiste spécialisé, car certains instituts n’ont pas la qualification requise pour pratiquer cet acte. Ils proposent des traitements d’éclaircissements des dents sur la base de composites chimiques et aussi de la résine à appliquer sur les dents concernées. De façon préventive, vous faire un brossage hebdomadaire avec du bicarbonate

Les marques redoublent de subterfuges afin de commercialiser des produits blanchissants et des solutions miracles pour dissimuler ces imperfections. Toutefois, le professionnel de santé demeure l’interlocuteur assermenté pour ces questions.