Depuis peu, vous avez changé de statut. Il vous faut alors réactualiser votre carte vitale. Le plus tôt serait le mieux. Mais avant de passer à cette mise à jour, il vaut mieux savoir sous quel régime d’affiliation l’on pourrait se retrouver et si ce sera avantageux pour soi. Si c’est votre cas, vous êtes alors à la bonne adresse.

Régime d’affiliation : fonctionnement

Le régime d’affiliation ayant trait à l’assurance maladie est déterminé en considérant la fonction que l’on occupe. C’est le critère principal. Donc pour connaitre votre régime d’affiliation en assurance maladie, il conviendrait d’avoir un statut fixe en termes de travail ou d’en déclarer un prioritaire, au moins. Cela vous donne alors droit à un régime précis. Dans la pratique, l’on a une délimitation bien précise qui n’admet aucun quiproquo.

L’idée est de permettre à toute la population de recourir aux soins de santé en cas de besoin. Il faut offrir à tous le minimum pour satisfaire ce besoin naturel. L’État essaie ainsi tant bien que mal de trouver des moyens de mettre toutes les couches de travailleurs sur le même pied d’égalité sur le plan sanitaire.

Le régime général est le plus populaire. Il prend en compte une large partie de la population. Il suffit d’être un salarié du privé, une personne qui en dépend pour se retrouver à ce niveau ou autres salariés. Nous distinguons aussi le régime social des indépendants. Cela concerne toutes les personnes en droit de revendiquer le titre de travailleur, mais qui n’ont pas de salaires. Il faut rajouter la mutuelle sociale agricole aux deux autres régimes. Elle ne concerne que les agriculteurs et s’occupe de les aider à subvenir à leurs besoins en relation avec leur santé, leur retraite et leur maternité. Un comparateur assurance maladie vous édifierait mieux. Il vous permettra de distinguer les différentes offres.

Les régimes spéciaux

Globalement, l’on distingue trois types de régimes d’affiliation. Ce sont les régimes répertoriés comme étant les plus en vogue et les plus aptes à l’emploi. Toutefois, hors de cette liste se trouvent les régimes spéciaux. Ils sont à la disposition de certains types de personnes dans la société, suivant leur niveau d’évolution, leur géolocalisation ou leurs privilèges.

  • Les étudiants: il existe un régime spécial consacré exclusivement aux étudiants. C’est un dispositif placé aux mains du privé qui en assure la viabilité et la fiabilité afin que chaque étudiant soit capable d’en profiter judicieusement. Le critère d’appartenance à ce régime est d’abord lié au niveau d’étude qui se situe après le bac. En plus, la tranche d’âge s’impose. Il faut avoir entre 16 et 28 ans. C’est dire plus concrètement que les avantages du régime spécial pour étudiants sont pour étudiants. Personne ne saurait les usurper, car les mutuelles étudiantes y veillent.
  • Alsace Moselle: l’Allemagne a fait de cette zone sa propriété durant l’entre-deux-guerres. C’est la raison pour laquelle le régime des habitants est différent de celui des autres habitants français. Ils ont droit à une prise en charge totale de leur hospitalisation. Même pour les médicaments, le remboursement est plus optimal. En contrepartie, leurs cotisations sont bien importantes.
  • Les spéciaux: parmi les régimes spéciaux, il en existe d’autres, encore plus spéciaux. Ce sont les régimes d’affiliation de sécurité sociale des fonctionnaires, des magistrats, des militaires et des ministres du culte et autres.