carence vitamine D

Parmi les différents nutriments essentiels à notre santé, les besoins en vitamines sont sûrement les plus difficiles à combler. La plupart d’entre elles ne sont en effet pas synthétisables par notre organisme. Il est donc primordial de pouvoir répondre à ces besoins par des apports extérieurs, dont l’alimentation est le premier pourvoyeur. Certaines cependant sont difficilement trouvables dans l’alimentation quotidienne, notamment la vitamine D.

Pour preuve, on estime qu’environ 80% des occidentaux souffrent de carence en vitamine D alors qu’ils sont globalement ceux qui bénéficient de la meilleure alimentation au niveau nutritionnel. Il est donc important de l’assimiler par d’autres voies. On peut par exemple envisager un traitement supplétif et il est essentiel de ne pas négliger une exposition régulière au soleil pour promouvoir sa synthèse endogène. Explications.

Lutter contre la carence en vitamine D par l’alimentation

Un relativement petit nombre d’aliments constituent une bonne source d’apports en vitamine D. Les poissons gras comme le thon, le saumon ou le hareng sont les plus recommandés par les nutritionnistes. Certains n’hésitent pas à prescrire d’en manger trois fois par semaine au cours de l’hiver pour éviter la carence en vitamine D. Cette recommandation est pourtant difficile à appliquer, de par le prix de ces denrées mais aussi pour tous ceux que les produits de la mer rebutent.

D’autres produits comme les œufs, la margarine ou le colza peuvent apporter, en moindre quantité de la vitamine D à l’organisme. Mais ces apports sont bien souvent insuffisants. C’est pourquoi il est fortement recommandé de suivre un régime complété par des apports supplémentaires. Plusieurs types de compléments alimentaires, notamment les ampoules, permettent d’apporter la quantité nécessaire de vitamine D pour conserver une bonne santé.

déficit vitamine D

La vitamine D et le soleil

Autre source d’importance pour éviter la carence en vitamine D : le soleil. L’exposition solaire active en effet la synthèse endogène de cette vitamine essentielle. On recommande donc de s’exposer au soleil d’avril à octobre de manière régulière, au moins trois fois par semaine, mais le mieux est de s’étendre face à notre astre préféré tous les jours. 10 à 15 minutes sont amplement suffisantes, pas question de risquer le coup de soleil !

Pour ceux qui le peuvent, l’exposition en maillot de bain, entre 11h et 15h, est la plus efficace. En cas d’impossibilité, veillez à ce que vos mains, votre visage et vos avants bras soient bien découverts pour activer le processus et n’appliquez pas d’écran solaire sur votre peau. En hiver, le rayonnement solaire sous nos latitude est insuffisant pour activer la production de vitamine D. La Vitamine D en gouttes sans additif est alors une solution alternative efficace pour combler les manques.

De l’importance de la vitamine D pour notre santé

La carence en vitamine D, qui touche près de 75% des Français selon certaines études, crée un terrain favorable à l’apparition de diverses pathologies. Ostéoporose, sclérose en plaques, rachitisme seraient, au moins pour une partie, favorisées par un manque de vitamine D dans l’organisme. Elle est en outre indispensable à la minéralisation des os et des dents, ce qui en fait une vitamine clé dans le processus de la croissance chez les jeunes.

Par ailleurs, la vitamine D serait un facteur clé dans le développement de l’immunité et participerait au bon déroulement de nombreux processus comme la contraction musculaire, la transmission nerveuse ou encore la circulation hormonale. Enfin, les actions physiologiques de la vitamine D participeraient à la prévention de nombreux risques majeurs pour la santé comme les maladies cardio-vasculaires, les cancers du sein, de la prostate ou du colon et même la dépression.