punaises de lit et santé

Depuis la fin des années 90, on observe une recrudescence mondiale de l’expansion des punaises de lit. D’abord très présentes sur le continent américain, ces petits insectes très résistants ont traversé l’Atlantique et infectent désormais une grande part du continent européen. En France, ce sont d’abord les grandes villes qui sont touchées, notamment à cause de la promiscuité et des problèmes d’hygiène et de santé publique qui les caractérisent.

Plusieurs facteurs expliquent cette prolifération exponentielle des punaises de lit. La mondialisation des échanges et le développement de la mobilité locale et internationale favorise grandement la dissémination de ces insectes et on soupçonne le réemploi des meubles usagés et des vêtements d’occasion de constituer des vecteurs de transmission de ce fléau. Une question se pose alors : les punaises de lit sont-elles dangereuses pour notre santé ? Éléments de réponse.

Les punaises de lit transmettent-elles des maladies ?

Les punaises de lit sont de petits insectes très résistants et difficiles à débusquer. Elles profitent des environnements chauds, sombres et humides pour se développer rapidement et s’alimentent régulièrement, tous les 3 à 7 jours. Elles apprécient donc la présence humaine qui leur assure un renouvellement régulier de leur source de nourriture. Elles profitent souvent de la nuit pour partir à l’assaut de nos organismes en piquant l’épiderme pour en extraire le sang.

Elles sont en effet attirées par la source de chaleur que constitue le corps humain, mais aussi les odeurs, les vibrations et le gaz carbonique que nous émettons en continu. Bien qu’il n’existe encore aucune étude permettant de prouver leur faculté à transmettre des maladies, les punaises de lit constituent un fléau en termes de santé publique et présentent surtout l’inconvénient d’impacter fortement le confort de vie des occupants d’un logement infecté.

punaises de lit

Les piqûres des punaises de lit, un fléau pour votre confort au quotidien

Même si rien ne prouve qu’elles soient capables de transmettre des maladies, les punaises de lit sont des insectes extrêmement actifs, chacun d’entre eux étant capable de piquer une personne 90 fois au cours de la même nuit. Cette hyperactivité peut vite devenir un cauchemar pour ceux qui en sont victimes. La plupart du temps, les piqûres de punaises de lit provoquent de petites lésions rouges sur la peau, un indice qui doit vous alerter rapidement pour prendre des mesures adaptées.

Selon les personnes et les profils, les piqûres auront des effets extrêmement variés. Dans un certain nombre de cas, les victimes de piqûres ne ressentiront aucune démangeaison et ne souffriront pas outre mesure. Pour d’autres au contraire, on peut observer l’apparition de boursouflures très irritantes qui peuvent pousser les victimes à se gratter régulièrement, augmentant alors l’inconfort parfois jusqu’à provoquer l’infection de la zone.

Des troubles générés par les punaises de lit

Les punaises de lit peuvent à terme provoquer de réelles pathologies pour les personnes qui sont régulièrement victimes de leurs assauts. Outre les infections liés à un grattage compulsif et l’éventualité de voir apparaître de profondes cicatrices, elles peuvent engendre de la fatigue et de l’anxiété, résultats d’un sommeil haché et peu qualitatif. Les plus sensibles pourront même développer une parasitophobie qui impactera leur quotidien jusque dans l’intimité de la nuit.

En plus d’impacter le sommeil, les punaises de lit peuvent donc avoir des conséquences psychologiques. On a pu observer que certains patient développaient alors une hypersensibilité qui les amener à croire qu’elles étaient piquées même quand ce n’était pas le cas. Dans les cas extrêmes, on voit apparaître des phénomènes d’isolement social, dus à la honte ou à la culpabilité des victimes qui pensent être responsables de l’invasion des punaises de lit.