Une maison médicale est un établissement regroupant plusieurs professionnels de santé ayant en commun l’exercice de leur profession. Elle est appelée à constituer une unité de soin de premier recours. La construction d’une telle structure nécessite la prise en compte de certains éléments. C’est pourquoi, elle se fait en suivant des étapes bien définies que nous allons vous décrire dans cet article.

La définition du projet et le choix du statut juridique

La première étape de la construction d’une maison médicale est l’élaboration d’un projet de santé. Celui-ci doit répondre à deux critères. Le premier est qu’il soit pluri professionnel. Pour cela, il faut qu’il soit cohérent et qu’il garantisse une bonne communication entre les différents professionnels. Le second critère est que le projet assure la prise en charge des patients tout en permettant une continuité des soins et la prise en charge de certains actes. 

Pour remplir ces critères, contactez ce professionnel de la création de maison médicale. Ce dernier sera également d’une grande aide pour la constitution de la seconde étape. Celle-ci consiste à construire une structure adaptée. Pour cela, on fera le choix d’un statut juridique pour la maison médicale. Le statut recommandé pour une telle structure est celui de société interprofessionnelle de soins ambulatoires (SISA). Il doit comporter certaines mentions obligatoires afin de bénéficier de certains avantages.

Le financement du projet

Il constitue la dernière étape de la construction d’une maison médicale. Il dépendra du fait qu’il faudra réaliser la construction, l’achat ou la location des locaux de la structure. Ce financement intégrera également les travaux d’aménagement et le coût du mobilier ou encore celui du matériel professionnel indispensable pour garantir une meilleure hygiène de vie aux patients. Aussi, on prévoira suffisamment de trésorerie pour pouvoir démarrer les activités. Enfin, on notera qu’il est possible de bénéficier d’un accompagnement et des aides des conseils régionaux et généraux, voire même de l’Agence régionale de santé.