Le complément capillaire est la solution pour résoudre les problèmes de chute de cheveux comme la calvitie. Constitué en matière naturelle ou synthétique, il peut camoufler une calvitie et permettre la repousse des cheveux. C’est aussi une solution temporaire lors d’un traitement de chimiothérapie ou de radiothérapie.

Une excellente alternative pour vos cheveux

Pour avoir une chevelure à l’aspect naturel, la prothèse capillaire s’inscrit comme une solution qui donne de très bons résultats. Recourir à un complément capillaire revient à ajouter des cheveux, cela peut être une solution médicalisée permettant de cacher un crâne nu pour les personnes souffrant d’une alopécie. La prothèse est très différente de la perruque classique. Cette dernière permet de s’octroyer une nouvelle coupe, une couleur inhabituelle. Si vous souhaitez changer de look le temps d’une soirée, elle s’avère idéale. La prothèse quant à elle est utilisée pour recouvrir une calvitie. Le bienfait mental de la prothèse capillaire est reconnu. Elle est d’ailleurs prise en charge par l’assurance maladie dans certains cas.

Vous pouvez la personnaliser selon vos envies

La prothèse en cheveux synthétiques grâce aux évolutions techniques de fabrication peuvent fournir un rendu très naturel et de plus elle est facile à entretenir. Moins coûteuse, elle offre des disponibilités de couleurs infinies. Les prothèses réalisées en cheveux naturels vous permettent d’avoir l’impression de retrouver vos propres cheveux. Vous pouvez les coiffer, réaliser un brushing. Elles sont très résistantes et de plus très élégantes. Elles demandent régulièrement beaucoup d’entretien et peuvent coûter jusqu’à cinq fois plus chères que les modèles synthétiques. Tout le monde ne peut pas envisager une greffe de cheveux. Aujourd’hui, les prothèses capillaires pour les personnes âgées, les jeunes sont tout simplement une façon de cacher une calvitie handicapante. Les prothèses capillaires nécessitent quelques ajustements périodiques avec des entretiens réguliers au moins toutes les quatre semaines.