formation neuropsychologue

Le monde médical est de plus en plus complexe. La médecine occidentale ouvre désormais sa porte aux médecines traditionnelles des quatre coins du monde pour mettre en perspective les méthodes, les combiner et améliorer les résultats pour le patient. Par ailleurs, les neurosciences progressent rapidement et on observe une intrication de plus en plus marquée entre le monde de la médecine organique et la psychologie. Ce qui promeut de nouvelles approches thérapeutiques et donc de nouveaux métiers.

Le métier de neuropsychologue est l’exemple parfait de ce croisement des savoirs au bénéfice du patient. Intermédiaire entre les maux du corps et de l’esprit, les différentes pathologies comme l’anxiété, les troubles de l’apprentissage ou encore les désordres cognitifs sont aujourd’hui pris en charge par ce type de praticien polyvalent et indispensable. Voici donc quelles sont les parcours et les études de neuropsychologue. Détails.

La neuropsychologie, une discipline de notre siècle

Avec l’augmentation des troubles neurologiques et psychologiques qui caractérisent notre début de siècle, les études de neuropsychologue sont très demandées par les étudiants. Jonglant entre les techniques de dialogue et les examens classiques, ce spécialiste cherche à déterminer les causes d’un trouble chez le patient sans exclure aucun outil de diagnostic. Mais il peut aussi être un appui pour la famille et dispense de précieux conseils comportementaux.

Son action se déroule généralement en trois phases. La première est l’établissement d’un diagnostic précis, avec une supervision des antécédents médicaux du patient ainsi que la prescription d’examens complémentaires si nécessaire. La deuxième partie de son travail consiste à mettre en place un protocole de soin. Pour cela, il peut orienter le patient vers des groupes de parole, des exercices de rééducation ou bien l’envoyer vers un spécialiste du rétablissement des fonctions cognitives par exemple. Enfin, il s’attache à suivre le patient tout au long de sa rémission.

neuropsychologue

Des études de neuropsychologue toujours plus attractives

Le métier de neuropsychologue est encore jeune et la plupart des praticiens suivent d’abord un cursus de psychologie classique avant de se spécialiser. Le bac scientifique, bien que non indispensable, est la voie royale vers les études de psychologie. L’étudiant pourra ensuite suivre un parcours en Licence sciences humaines et sociales, mention psychologie avant d’opter pour l’un des nombreux masters qui ouvrent la porte à de multiples spécialisations.

La première année de master est commune, elle s’intitule master sciences humaines et sociales, mention psychologie. Ensuite, selon les appétences et les objectifs de chacun, les études de neuropsychologue bifurquent. Certains préféreront s’orienter vers la psychopathologie et la neurologie du vieillissement, d’autres vers les neurosciences cliniques, les perturbations cognitives, l’évaluation péri-chirurgicale ou encore réhabilitation cognitive.

Le métier de neuropsychologue, des formations et des compétences

Les études de neuropsychologue sont indispensables pour prétendre à ce métier si demandeur en compétences et en connaissances techniques. Néanmoins, il est également important de développer des qualités humaines qui seront essentielles pour inspirer la confiance à des publics aussi variés que les personnes âgées ou les jeunes enfants. Le praticien sera également en contact avec des personnes fragilisées par des AVC, une maladie mentale ou des troubles du langage.

Ainsi, il devra avant tout faire preuve de capacité d’écoute et d’empathie. La douceur et la discrétion sont également essentielles pour permettre au patient de développer un sentiment de confiance à l’endroit de leur référent médical. Par ailleurs, le neuropsychologue est un scientifique qui doit donc être rigoureux et méthodique. L’établissement d’un diagnostic ou la prescription de soins à des personnes en détresse ne peuvent en effet souffrir l’approximation.