Habituellement, l’être humain se retrouve dans des situations qui l’affectent sur le plan physique et psychologique. En effet, on peut noter comme situations, la perte d’un parent, la perte d’un emploi, la déception amoureuse, etc. Ces derniers peuvent être de façon indirecte la cause du stress, la perte du poids, de l’anxiété, de l’angoisse, des problèmes sexuels. Cependant, l’autohypnose s’avère plus recommandée pour combattre ces troubles. Comment comprendre l’autohypnose ? Découvrez dans cet article la réponse à cette interrogation.

Qu’est-ce que l’autohypnose ?

De manière générale, l’auto hypnose se définit par un état revu de conscience se trouvant à mi-chemin entre la veille et le sommeil. En réalité, l’autohypnose se manifeste par une baisse des fonctions situées dans les zones conscientes du cerveau et par l’accélération des fonctions dites inconscientes. D’après les études menées, l’homme entre en autohypnose de manière naturelle plusieurs fois par jour. Et cela se manifeste d’une manière ou d’une autre.

Par exemple, l’autohypnose se fait plus présente lorsque nous nous évadons lors d’une conduite sur l’autoroute ou lorsque nous sommes de plus en plus concentrés lors d’une lecture ou d’une activité intéressante.

Comment pratiquer l’autohypnose ?

L’autohypnose se pratique suivant les étapes suivantes :

La préparation

Il est fortement recommandé de pratiquer l’autohypnose en s’asseyant soit sur un canapé ou sur un fauteuil. Mettre les pieds à plat au sol tout en posant les mains sur les cuisses s’avère très important. En effet, l’étape de la préparation demande plus d’observer un grand silence et plus de concentration qui font appel à la méditation. Pour cela, fermer les yeux et faites le vide autour de vous, car, il est question d’examiner avec soin chaque partie du corps en allant des pieds jusqu’à la tête.

L’autosuggestion

Cette étape ne vient que lorsque vous avez réussi la méditation, c’est-à-dire la préparation à l’autohypnose. L’étape présente est le lieu de la formulation des phrases positives envers soi-même. En effet, chacune de ces phrases doit s’imprégner des pensées positives pouvant vous mettre à l’abri des troubles psychologiques. Par exemple, au lieu de dire « il ne faut pas échouer », il faut prononcer « je ne vais pas échouer ».

autohypnose

Comment fonctionne l’autohypnose ?

Le but principal de l’autohypnose est de communiquer avec son inconscient. De ce fait, chacun peut devenir son propre hypno thérapeute. En effet, le sujet pourra suggérer de façon perpétuelle des messages positifs à son inconscient tout en se fixant un certain objectif. Ces messages à leurs tours vont favoriser la modification des schémas de son inconscient dans la vision de le reprogrammer et de le libérer du fonctionnement émotionnel très négatif. Cependant, pour y arriver, il faut obligatoirement tester les techniques d’autohypnose tels que : l’autohypnose pour le sommeil, la boule de neige pour reprendre confiance en soi et l’induction en hypnose à travers les souvenirs agréables.

Tout le monde peut-il pratiquer l’autohypnose ?

L’autohypnose concerne tout le monde, peu importe le sexe, l’âge, la situation matrimoniale ou professionnelle. Car elle permet de chercher à la profondeur de soi, les solutions aux troubles quotidiens. Néanmoins, son accessibilité n’est pas exempte de difficultés. Elle admet des critères dont le plus difficile parait de parvenir à faire le vide en soi.