Vous avez sûrement entendu parler de la fibromyalgie. Il s’agit d’une maladie qui touche des millions de personnes en France. Souvent mal prise en charge, elle entraine des douleurs chroniques très difficiles à supporter pour les patients atteints. Cet article vous donne des détails sur cette pathologie en apportant une réponse claire à des idées reçues souvent véhiculées autour de la fibromyalgie.

La fibromyalgie n’est pas une maladie

Faux! La fibromyalgie est une vraie maladie. Ce n’est pas une vue de l’esprit. Les douleurs sont bien réelles. La personne touchée est lourdement impactée dans son quotidien. La fibromyalgie a d’ailleurs été reconnue comme une maladie à part entière par l’OMS depuis 2006. Auparavant, elle était classée dans les maladies rhumatismales.

Certes en France, la reconnaissance est lente et le corps médical n’est pas toujours bien au fait de la façon de prendre en charge les patients. Mais les choses progressent, notamment depuis la mise en place des centres anti douleur.

La fibromyalgie s’apparente à de la dépression

Faux! Il ne faut pas confondre la fibromyalgie avec la dépression. La fibromyalgie peut entrainer un état dépressif du fait des lourdes conséquences des symptômes rencontrés. Mais la dépression ne peut pas à elle seule déclencher la fibromyalgie. Ce sont deux pathologies complètement différentes. La fibro n’est pas une maladie purement psychologique. La fibromyalgie a une emprise quotidienne sur le patient. La douleur, la fatigue et les troubles du sommeil ne laissent pas de répit. Au bout d’un moment, les personnes sont au bout du rouleau. Ils peuvent donc sombrer dans la dépression.

Si en plus de la fibro, le patient souffre de dépression, il peut bénéficier d’un traitement adapté à base d’antidépresseurs.

On ne peut pas travailler avec la fibromyalgie

Pour beaucoup, fibromyalgie et travail ne sont pas faciles à concilier. En effet, avoir une activité professionnelle régulière lorsque l’on souffre d’un syndrome fibromyalgique nécessite beaucoup d’efforts et de courage. Les effets de la maladie sont tels que tout effort physique est quasi insurmontable. Pour autant, le travail permet de conserver un lien social si important pour éviter de tomber dans l’isolement.

Il existe des solutions pour adapter le poste de travail aux contraintes imposées par l’état de santé fragile du patient. Un emploi de bureau sédentaire sans stress est à privilégier plutôt qu’un travail physique nécessitant des déplacements et le port de charges. Le médecin du travail est à même de proposer des solutions en fonction de chaque cas individuel.

La fibromyalgie touche tout le monde de la même façon

Faux! Les femmes sont bien plus souvent touchées que les hommes. Avec 80% de femmes pour 20% d’hommes, elles représentent la très grande majorité des personnes atteintes. La communauté scientifique a avancé diverses explications pour justifier la prévalence de la maladie chez la femme, notamment autour d’un trouble au niveau des hormones sexuelles féminines mais les résultats des études sont loin d’être unanimement reconnus.

Un traitement médicamenteux pour soigner la maladie

A ce jour, il n’y a pas de médicament ayant un effet curatif sur le long terme. Le médecin qui pose le diagnostic va en général prescrire des anti inflammatoires, des antalgiques et même parfois des antidépresseurs. Mais aucun de ces médicaments ne va pas traiter la cause de la maladie puisqu’elle reste encore à ce jour assez floue. Ces médicaments vont uniquement s’attaquer aux symptômes. Toute la difficulté pour le patient repose dans le fait qu’ils ont des effets secondaires assez lourds à supporter dans le cadre d’une prise régulière au long cours. C’est tout le problème du traitement d’une maladie chronique.

Ces médicaments se contentent donc d’améliorer l’état de santé du patient et réduisent ainsi l’impact des troubles douloureux sur sa qualité de vie.

activité physique

L’exercice physique permet d’améliorer l’état de santé

C’est tout à fait vrai, pour le patient fibromyalgique comme pour une personne en bonne santé. Une activité physique régulière a un effet bénéfique sur les défenses immunitaires et le tonus musculaire. On le sait, la fibromyalgie restreint les capacités de la personne touchée à cause des douleurs musculaires. Il est donc essentiel pour le patient de conserver une activité régulière. Cela limite la progression de la maladie et notamment la raideur musculaire dont se plaignent de nombreuses personnes. Les exercices doivent être couplés à de la relaxation afin de réduire le stress.