Pour réaliser un test de paternité, vous avez besoin de deux échantillons d’ADN. L’un provenant du père présumé, l’autre provenant de l’enfant. La comparaison peut être effectuée sur la base de tests sanguins ou par l’utilisation d’autres matériaux génétiques comme la salive ou les cheveux. C’est en fait la similitude des polymorphismes qui est recherchée. La paternité est avérée lorsque la compatibilité est établie pour au moins une quinzaine de ces variations génétiques. 

Les tests sont réalisés en laboratoire

Dans le cas du test sanguin, le test de paternité est généralement effectué par un centre agrée à la demande d’un juge de grande instance. Vous vous rendez au centre et suivez la procédure pour le prélèvement de sang. Dans le cas d’un enfant à naître, le sang de la mère est prélevé. La salive ou les cheveux sont requis par des centres étrangers auprès desquels vous pouvez effectuer des tests sans passer par une procédure de justice. Rendez-vous sur ce site pour commander votre test de paternité. Un kit de prélèvement vous sera envoyé à domicile. Le prélèvement consiste à recueillir de la salive sur la joue à l’aide d’un coton-tige et de le conserver dans un contenant stérile. Suivez scrupuleusement les instructions qui vous seront données. 

La fiabilité du test de paternité

Pour avoir une bonne assurance de la fiabilité des résultats du test de paternité, les examens réalisés par les laboratoires suivent un protocole très strict. Les comparaisons des empreintes génétiques sont effectuées de différentes façons afin d’obtenir le résultat le plus fiable possible. Il n’est jamais de 100%. Toutefois, les résultats peuvent être faussés si l’échantillon d’ADN a été corrompu à la base pour une raison ou pour une autre. C’est pourquoi il est très important de bien effectuer les prélèvements surtout lorsque vous le faites vous-même et ne pas vous tromper sur l’étiquetage.