La perte des cheveux qu’elle soit naturelle ou secondaire à un accident ou à une maladie est quelques fois difficile à vivre. Heureusement avec l’évolution de la médecine, il est possible de se faire greffer des cheveux. C’est d’autant plus agréable parce que les échantillons de greffe proviennent de la personne sujette à la perte de cheveux. Si c’est votre cas, vous pouvez avoir toute confiance en un dermatologue ou un chirurgien esthétique pour réaliser votre greffe de cheveux. Mais savoir à combien s’évalue cet acte chirurgical permet de bien vous y préparer. Quelques indications vous sont données dans cet article.

Les éléments pour bien établir votre budget

Le prix d’une greffe de cheveux est corrélé à l’étendue de la zone dégarnie, au protocole qui sera utilisé pour implanter les greffons, à l’établissement médical dans lequel vous effectuerez vos soins. La zone dégarnie déterminera la quantité d’implants nécessaire. Pour la technique, deux approches sont utilisées. La Follicular Unit Transplant FUT qui vaut entre 2000 et 7000 euros. La Follicular Unit Extraction qui coûte entre 3500 et 15000 euros. Ces tarifs sont ceux pratiqués en France. Vous intégrerez dans votre budget les frais de consultation ainsi que les visites de suivi post-opératoire. Certains pays étrangers comme la Turquie ou le Maroc reconnus pour la qualité de leur chirurgie esthétique, proposent également des greffes capillaires mais à des tarifs relativement abordables. En Turquie, ils sont de l’ordre de 3000 euros pour une FUE et 2500 euros pour une FUT. Vous pouvez trouver des informations complémentaires sur internet. 

Des coûts proportionnels à la technologie

Les techniques FUT et FUE sont jusqu’ici effectuées manuellement. Les innovations de la santé dans le domaine du capillaire tendent à robotiser la greffe de cheveux. Ceci pour permettre au praticien d’effectuer une greffe des plus parfaites et assurer une repousse optimale. Cette avancée rendra dans un premier temps la greffe plus onéreuse mais l’impact vaudra l’investissement.