En matière de médecine, la naturopathie constitue l’un des meilleurs traitements les moins invasifs et moins toxiques permettant d’améliorer le bien-être général. Cette médecine alternative renforce le pouvoir de guérison de la nature pour inverser les symptômes de nombreuses maladies. Comme la plupart des sciences, elle repose sur plusieurs principes qui la régissent. Nous vous invitons à découvrir dans cet article les principes de la naturopathie.

Le pouvoir de guérison de la nature – Vis Medicatrix Naturae

Le corps a la capacité inhérente d’établir, de maintenir et de restaurer la santé. Le processus de guérison est ordonné et intelligent, car il stipule que la nature guérit grâce à la réponse de la force vitale. Le rôle du naturopathe est de faciliter et d’augmenter ce processus, d’identifier et d’éliminer les obstacles à la santé et au rétablissement, et de soutenir la création d’un environnement interne et externe sain. Rendez-vous sur visa-forme.fr pour en savoir davantage.

Identifier puis traiter la cause – Tolle Causam

La maladie ne survient pas sans cause. Les causes sous-jacentes de la maladie doivent être découvertes et traitées avant qu’une personne puisse s’en remettre complètement. Les symptômes sont l’expression de la tentative de guérison du corps, mais ne sont pas la cause de la maladie. Par conséquent, la naturopathie s’adresse principalement aux causes sous-jacentes de la maladie plutôt qu’aux symptômes. Elles peuvent survenir à plusieurs niveaux : physique, mental-émotionnel et spirituel. Le médecin doit évaluer les causes sous-jacentes fondamentales à tous les niveaux, orienter le traitement vers les causes profondes et rechercher le soulagement des symptômes.

Ne pas faire du mal – primum no nocere

Les actions thérapeutiques doivent être complémentaires avec le processus de guérison. Les actions du médecin peuvent soutenir ou contrarier les actions de vis medicatrix naturae. Par conséquent, les méthodes conçues pour supprimer les symptômes sans éliminer les causes sous-jacentes sont considérées comme nocives et sont évitées ou minimisées.

Le médecin comme enseignant – Docere

Au-delà d’un diagnostic précis et d’une prescription appropriée, le médecin doit travailler à créer une relation interpersonnelle saine et sensible avec le patient. Une relation de coopération médecin-patient a une valeur thérapeutique inhérente. Le rôle principal du médecin est d’éduquer et d’encourager le patient à assumer la responsabilité de sa propre santé. Il est un catalyseur pour un changement sain, en responsabilisant et en motivant le patient à assumer ses responsabilités.

La prévention – Principiis Obsta Sero Medicina Curatur

Le but ultime de la naturopathie est la prévention. Ceci est accompli par l’éducation et la promotion des habitudes de vie qui favorisent une bonne santé. Le médecin évalue les facteurs de risque et la susceptibilité héréditaire à la maladie et fait les interventions appropriées pour éviter d’autres préjudices et risques pour le patient. L’accent est mis sur le renforcement de la santé plutôt que sur la lutte contre la maladie.

En conclusion, la naturopathie est une excellente alternative à la médecine classique. Grâce à ses principes, il vous aide à réduire le stress et à vous sentir revitalisé. N’hésitez donc plus à faire recours à de telles pratiques afin d’avoir des habitudes de vie positives.