Situé à mi-chemin entre le scanner et le panoramique dentaire, le Cone Beam ou CBCT représente une importante révolution dans le domaine de la radiographie numérisée. C’est un appareil qui reste bien peu connu du public, mais qui offre pourtant de nouvelles possibilités en matière d’exploration dentaire. Dans cet article, nous proposons un petit tour d’horizon pour vous expliquer de quoi il s’agit concrètement.

Quel est le principe du Cone Beam ?

Le fonctionnement du CBCT repose sur un principe de capture d’images par rayon X et de reconstitution 3D des images captées.

Le dispositif fonctionne avec un générateur de rayon X qui émet un faisceau de forme conique balayant entièrement (rotation complète de 360°) ou partiellement (rotation de 180°) le volume de l’objet à explorer (corps anatomique) avant d’être atténué puis analysé par un système de détection. Ce générateur de rayons X et le détecteur sont alignés et solidaires.

Chaque déplacement angulaire de l’appareil permet d’obtenir sur le capteur une image 2D du volume traversé. Les données numériques ainsi acquises sont alors transmises à un ordinateur pour une reconstruction informatique 3D qui facilite la visualisation virtuelle des structures anatomiques explorées. C’est ce qui explique l’importance du Cone Beam dans un cabinet dentaire moderne. Il tend progressivement à remplacer le scanner.

Cone Beam

Quels sont les avantages du Cone Beam par rapport au scanner ?

Le Cone Bean est un appareil très souvent comparé au scanner sur divers plans. Cependant, il offre tout un lot d’avantages qu’on ne retrouve pas avec un scanner conventionnel.

Le confort

Contrairement au scanner, le CBCT offre la garantie d’un meilleur confort lors d’un examen dentaire. En effet, l’acquisition avec cet appareil se fait beaucoup plus simplement et plus facilement qu’au scanner. Le patient qui passe au Cone Beam n’a pas à s’allonger obligatoirement pour être examiné. Le diagnostic peut se réaliser debout comme avec le cliché panoramique et une seule rotation de l’appareil autour du patient est suffisante pour obtenir les données essentielles.

La sensibilité aux artefacts

Le Cone Beam est un dispositif de radiographie numérisée nettement moins sensible aux artefacts métalliques que le scanner, surtout au niveau radiculaire. À cet effet, il est beaucoup plus indiqué pour les examens en orthodontie, en chirurgie buccale, et en chirurgie maxillo-faciale.

La netteté des images

L’une des plus grandes particularités du CBCT est la diversité des vues qu’il permet de réaliser sur une même image. Avec le Cone Beam, vous pouvez obtenir sur la même image des coupes sagittales, frontales, obliques et coronales. Il s’agit là d’un rendement dépassant largement celui des scanners et d’une avancée importante en matière d’imagerie médicale.

De plus, le Cone Beam se caractérise par l’usage d’un voxel cubique qui favorise la production des voxels isotropiques ayant un ratio de grossissement de 1:1. Cet atout permet d’obtenir des coupes de très bonne résolution (similaires ou même supérieure à celle du scanner conventionnel), quelle que soit leur orientation. Il aide aussi à affiner l’analyse des structures dentaires et osseuses.

L’irradiation modérée

Le Cone Beam est une technique dite « low dose » en matière d’irradiation. Conçu pour balayer en une seule rotation l’entièreté du volume à explorer, il émet une dose de radiation ionisante 6 fois moins importante que celle émise lors d’un examen au scanner. C’est aussi surtout un appareil qui facilite la localisation du champ d’examen sur la zone à explorer afin d’éviter une irradiation inutile des autres parties du crâne.

En somme, il faut retenir que le CBCT est une technologie révolutionnaire d’imagerie médicale qui permet d’obtenir des résultats meilleurs que ceux du scanner ou du panoramique dentaire. Nous vous le recommandons vivement si vous recherchez des résultats plus précis et détaillés lors de vos examens dentaires.