Le tabac, c’est tabou ? Il n’est plus nécessaire de préciser les risques que le tabac peut faire courir à votre organisme et c’est encore plus vrai si vous devez passer par la case chirurgie. Si vous faites le choix de la chirurgie esthétique, qu’il s’agisse d’une simple rhinoplastie ou d’une chirurgie mammaire, il va vous falloir arrêter de fumer avant de passer au bloc. Quels sont les risques du tabac lors d’ une opération de chirurgie esthétique ?

Les conséquences du tabagisme sur une chirurgie esthétique

C’est prouvé : fumer peut avoir des effets nocifs sur l’organisme, d’autant plus lorsque vous devez vous faire opérer ! Il faut préparer son corps à l’opération et à la convalescence et éviter toutes les substances qui peuvent l’endommager.

Le tabac présente un risque sur la santé en général mais il est d’autant plus dangereux si vous devez avoir recours à une opération de chirurgie esthétique, comme le confirme le site de la Clinique Sainte Victoire à Aix en Provence. Il est, en effet, un gros facteur de risque opératoire. De fait, le tabac peut favoriser les complications liées à l’opération ou à l’anesthésie et compliquer la récupération et la convalescence.

Le tabac peut augmenter les risques de manque d’oxygène des tissus. Cela peut empêcher une bonne cicatrisation et donc entraîner une nécrose des tissus. Cela vaut également pour tous les dérivés de la cigarette qui contiennent de la nicotine comme les cigarettes électroniques et même les patchs ! Arrêter de fumer ou d’ingérer de la nicotine avant votre opération permet donc de réduire drastiquement, voire même d’éliminer totalement ces risques !

Si vous continuez de fumer avant une opération, la cicatrisation sera de moins bonne qualité, plus longue et difficile. Les cicatrices peuvent être plus foncées et parfois, les sutures peuvent ne pas tenir, surtout si les tissus sont particulièrement abîmés. Certaines opérations de chirurgie esthétique peuvent être plus traumatisantes pour les tissus et donc être fumeur augmente encore le risque de complications. Cela aura de fortes conséquences sur la qualité de la peau et sa santé.

Fumer avant une opération chirurgicale entraîne aussi, parfois, des complications au niveau cardiovasculaire ou respiratoire (une embolie pulmonaire peut être dangereuse!). Les phlébites et les œdèmes sont aussi courants. Il est aussi possible de déclencher des infections après l’intervention et de devoir rester plus longtemps à l’hôpital.

fumer et chirurgie

Arrêter de fumer : combien de temps avant l’opération ?

Avant une opération de chirurgie esthétique, il est plus que conseillé d’arrêter de fumer (et même de ne pas reprendre après, lors de la convalescence) et le plus longtemps possible. En général, il est conseillé d’arrêter de fumer un mois avant le passage au bloc. Parfois, il est même préconisé d’arrêter 6 semaines avant l’opération !

Il peut être compliqué d’arrêter de fumer d’un seul coup, alors il est possible de ne s’arrêter que 3 semaines avant l’opération. Même si cela augmente tout de même légèrement le risque de complications, ça reste acceptable. Et si, vraiment, arrêter de fumer n’est pas possible pour vous, alors passez les 48h précédant l’opération sans fumer.

A noter : des études ont montré que près de la moitié des personnes qui devaient arrêter de fumer pour une opération ne reprennent jamais le tabac, ou bien occasionnellement. Ça vaut le coup d’essayer, non ?