Vous ne le savez peut-être pas, mais très récemment, l’école de médecine et plus particulièrement la PACES a complètement été remise à neuf. Vous le saviez, pour faire une école de médecine, quelle qu’elle soit, vous deviez obligatoirement faire « la première année de médecine » tant redoutée par les étudiants. Cette année d’étude était très dure et très longue afin d’ouvrir des portes précises à toutes les personnes qui arrivaient à gagner le concours. Pour les autres, c’était le retour à la case départ. En 2022, tout cela va changer. En effet, la PACES va laisser sa place à un nouveau modèle, beaucoup plus adapté : le PASS. Le but est simple : augmenter de 20 % le nombre de médecines et de personnes du corps hospitalier afin de lutter contre les déserts médicaux et les problèmes d’effectifs partout en France. 

Deux nouveaux chemins précis 

Vous l’aurez donc compris, et nous vous l’avons clairement annoncé, la PACES ne sera plus à la rentrée 2022. En effet, ce modèle n’était plus adapté et était beaucoup trop complexe, ce qui réduisait très fortement l’accès aux écoles de médecine. Pour augmenter le nombre de personnes dans ces écoles, l’état a donc décidé de détruire la PACES et de créer deux chemins d’accès aux écoles de médecine. Prépa médecine à Besançon, PASS, L.AS, vous allez tout comprendre.

Le PASS 

Tout d’abord, il va être important de parler du PASS. Concrètement, il s’agit du Parcours d’Accès Spécifique Santé. Pour faire simple, ce modèle se présente sur une seule année, comme la PACES, mais avec de nombreuses options différentes et de multiples façons de rebondir de manière efficace. Durant la première année, les étudiants vont avoir à une éducation Majeure Accès Spécifique Santé avec déjà, des options de diversification. Cela permettra de créer de l’engouement et de l’envie auprès des étudiants, avec des cours retravaillés et une pédagogie différente. SI l’année est un échec, ce qui peut arriver, le PASS ne permet pas le redoublement, c’est donc un risque à prendre. SI l’année est validée, les étudiants auront donc le droit de se lancer pleinement dans les études en commençant directement dans la seconde année dans les écoles. Il sera aussi possible de faire une deuxième année de licence, en candidatant par la suite pour des écoles plus prestigieuses par exemple. 

Le L.AS 

La Licence d’Accès Santé est très différente du PASS. Concrètement, il s’agit d’une licence majeure avec une option d’accès santé. Là, le redoublement est autorisé et ne pénalisera pas les étudiants. Cependant, les redoublants ne pourront pas candidater dans des écoles de médecine. Pour cela, il faut à tout prix que l’année soit validée. Si l’année est validée par l’étudiant, alors celui-ci passera en seconde année de licence et aura le droit de candidater à des écoles de médecine. Pour rappel, en France, une licence correspond à 3 ans d’études. Durant ces trois ans, les étudiants pourront donc préparer au mieux leur entrée dans les écoles de médecine. Quoi qu’il en soit, il s’agit ici aussi d’un véritable changement.