Souvent peu considérée et pourtant à effets bien graves pour sa victime, l’insolation mérite grandement d’être prise en compte. Bien loin d’être une maladie transmissible, l’insolation touche pourtant plus de 1500 personnes par an et plusieurs décès. La vague de chaleur pour l’année précédente n’est aucunement passée inaperçue si l’on se fie aux données laissées par Santé publique France. Pour être en mesure de vivre sans difficulté les périodes les plus chaudes de l’année, il est donc plus qu’essentiel de s’informer afin d’éviter l’insolation.

Peu considérée à l’arrivée de l’été et pourtant à conséquences amplement néfastes (pouvant aboutir à un décès), l’insolation mérite d’être abordée afin de permettre à tous les potentiels vulnérables de prendre les initiatives requises pour l’éviter au maximum. On ouvre le dossier !

Insolation : de quoi s’agit-il ?

Contrairement aux idées reçues, l’insolation n’est aucunement due à une maladie psychologique ou des soucis de santé spécifiques. Il s’agit en effet d’un trouble qui peut arriver à chacun d’entre nous, mais les victimes les plus fréquentes sont les nourrissons, les enfants et les personnes âgées. Provoquée par une longue exposition au soleil, l’insolation est caractérisée par une montée de température corporelle atteignant les 40 °C ou connue dans le jargon médical comme hyperthermie. À ce niveau, l’organisme n’est plus en mesure de réguler le niveau de chauffe qui est fixé normalement à 37 °.   Sachez que certains médicaments comme les décongestionnants nasaux (vasoconstricteurs) ou encore les traitements TDAH (méthylphénidate, etc.) peuvent également être à l’origine d’une insolation.

En période de forte chaleur, l’insolation peut survenir au sein des endroits surchauffés comme dans la voiture ou sous les toits brûlants. Certains cas de coup de soleil ont été aussi analysés à la suite d’une forte activité physique en plein été. Les symptômes les plus fréquents sont :

  •         Sensation de faiblesse et de fatigue instantanée,
  •         Nausées,
  •         Crampes souvent accompagnées de vertiges,
  •         Une montée du sang dans la tête caractérisée par une forte rougeur au niveau du visage,
  •         Les membres qui deviennent blanches (ou bleus),
  •         Une déshydratation poussant la victime à toujours vouloir boire de l’eau. De même, une faible transpiration sera remarquée.
  •         Douleurs musculaires : la mauvaise circulation du sang limite l’apport des bons nutriments aux muscles, ce qui aboutit à des malaises assez élevés,
  •         Étourdissement et somnolences,
  •         Évanouissement.

Ne devant aucunement être négligé en raison des graves conséquences qui peuvent en découler (problèmes neurologiques, des effets sur le cœur et les reins, comas, mort subite…) ; il n’y a rien de mieux que la prévention pour pour éviter l’insolation

Les mesures de prévention contre l’insolation à prendre

Heureusement, il est possible d’éloigner l’insolation même lors des fortes chaleurs en se prévoyant de quelques gestes simples. Si la majorité des gestes à préconiser restent logiques, certaines d’entre elles doivent être effectuées expressément (et régulièrement) pour optimiser la protection contre le coup de chaleur. Pour commencer, préférez les vêtements légers et de couleurs claires en été. Le noir et les tons sombres gardent la chaleur et peuvent très vite causer une hyperthermie. La consommation de beaucoup d’eau sera également requise tout au long de la période estivale. De même, d’autres actions importantes seront également à mener en guise de prévention :

  •         Porter une casquette ou un chapeau,
  •         Humidifier régulièrement la nuque, la tête et le visage (voire le buste complet),
  •         avoir recours à un ventilateur, un humidificateur ou un climatiseur pour rafraîchir une pièce si vous restez en intérieur,
  •         essayer de garer votre voiture à l’ombre pour éviter que l’intérieur de l’habitacle ne soit surchauffé,
  •         pas de pratique physique extrême.

Si jamais il est trop tard et que les symptômes de l’insolation se font ressentir, il est recommandé de directement boire de l’eau et prendre une douche tiède. À défaut de douche, mouiller entièrement tout le corps pour refroidir l’organisme. Les cas les plus sévères (convulsions, évanouissement, nausées, etc.) exigeront l’appel des secours. Surtout, évitez la prise de médicament comme le paracétamol ou encore l’aspirine pour éviter tous troubles de circulation.

Vous l’aurez compris, l’insolation est un fait réel qui doit être pris au sérieux. Lors des fortes chaleurs, pensez à toutes les techniques de prévention et surtout n’oubliez pas : l’eau c’est la vie, hydratez-vous !