Depuis la fin des années 90, on peut remarquer une véritable évolution dans le recours à la médecine esthétique. Discipline décrite comme moins invasive que la chirurgie esthétique, elle a quasiment supplanté cette dernière en étant plus accessible. La culture de la jeunesse éternelle et d’une apparence irréprochable a également joué un grand rôle dans cette évolution, au delà des nombreux avantages de la discipline et ses méthodes. Qu’est-ce que la médecine esthétique plus précisément ? Quels sont les éléments significatifs à retenir sur son évolution sur ces 30 dernières années ? Découvrez des réponses à ces questions dans cet article.

La médecine esthétique : quelques précisions

La médecine esthétique est un ensemble de soins pratiqués par un spécialiste pour apporter un rajeunissement de la peau, corriger certains traits disgracieux, et retarder les effets du vieillissement. Elle se distingue de la chirurgie esthétique en ce sens qu’elle se pratique sans chirurgie. Elle est donc moins invasive techniquement et considéré comme plus « douce » par les patients. Toutefois, la médecine esthétique est pratiquée par un docteur spécialiste qui a suivi une formation médecin esthétique, notamment un chirurgien esthétique mais aussi un dermatologue ou généraliste par exemple.

Il s’agit notamment d’injections proposées aux clients pour limiter la survenue des rides et redonner l’éclat et l’élasticité à la peau. On peut citer les injections de botox, d’acide hyaluronique, et le mésolift. La médecine esthétique qui offre une amélioration très rapide attire de plus en plus de personnes ces dernières années, ce qui a propulsé la discipline dans une progression remarquable.

Un véritable boom !

La médecine esthétique connaît depuis près de 30 ans une forte progression, voire un véritable boom. Ce fait est dû à de nombreuses raisons notamment des évènements à souligner, l’influence des réseaux sociaux, la simplification de l’approche, et la rapidité des résultats. Notons également la grande amélioration des parcours de formation, des dispositifs et des appareils fabriqués à cet effet.

Deux évènements importants

Déjà vers la fin des années 90, les injections d’acide hyaluronique ont été vulgarisées. Et le début des années 2000 a vu l’apparition en France de la toxine botulique. Ces deux évènements majeurs ont permis à la population de s’intéresser davantage à la médecine esthétique et de se tourner vers les soins proposés pour avoir les effets promis.

chirurgie plastique

L’influence des réseaux sociaux

Les réseaux sociaux ont un impact très probable sur la manière dont les personnes se perçoivent. Les images qui circulent constamment sur les profils sont généralement bien travaillées avec des filtres pour donner cette illusion de perfection qui n’existe pas en réalité, poussant donc les uns et les autres vers la recherche de cette perfection. Les internautes peuvent facilement se tourner vers des pseudo-professionnels pour se faire des injections de médecine esthétique qui normalement devraient être réalisées par un expert, formé aux techniques employées.

La simplification de l’approche

Avec la simplification des moyens esthétiques utilisés pour avoir bonne mine et lutter contre les effets du vieillissement, les personnes sont plus encouragées à recourir à ces techniques. La chirurgie esthétique était très invasive, et cela représente un réel frein pour certaines personnes. Mais avec la médecine esthétique, la donne a changé. Et les personnes qui hésitaient jadis pour tenter une opération de chirurgie esthétique peuvent se rabattre relativement facilement sur la médecine esthétique. D’autant que le coût est généralement inférieur ou lissé dans le temps.

Des résultats rapides et sans contraintes

L’autre avantage intéressant de la médecine esthétique est la rapidité des résultats. Les patients peuvent constater dans un bref délai les effets sur la partie traitée. Ils n’ont pas besoin d’une hospitalisation, et ils peuvent d’ailleurs retourner à leurs activités. Même si les effets ne dureront qu’une certaine période de temps en fonction du produit utilisé ou de la partie du corps traitée, les patients peuvent en tirer une réelle satisfaction immédiate sans contraintes.

La médecine esthétique aujourd’hui : quels sont les enjeux ?

La médecine esthétique de nos jours est relativement vulgarisée dans les pays occidentaux. Hommes comme femmes y ont recours pour atteindre les objectifs en matière de beauté. La population jeune s’intéresse également au sujet, car au moins 25 % en matière d’injections de botox ou d’acide hyaluronique concernent les personnes âgées de moins de 30 ans.

L’utilisation des nouvelles technologies en matière de vidéo ou de prise de vue comme les selfies ou encore les réunions vidéo en ligne mettent souvent en lumière les défauts au niveau du visage, et peuvent même l’amplifier selon l’angle de prise de la vue. Cela représente donc un facteur non anodin, qui d’ailleurs aurait beaucoup joué au cours du confinement créant une véritable hausse au niveau des injections lors du retour à la vie dite normale.

Aujourd’hui, la médecine esthétique fait partie intégrante des pratiques esthétiques de notre société. Elle se positionne comme une solution de choix, d’ailleurs moins onéreuse, pour les personnes qui craignaient les contraintes, les tarifs, et les risques en chirurgie esthétique. Il demeure toutefois important de recourir à un spécialiste pour toute intervention en médecine esthétique.

Même si les techniques employées semblent sans réels dangers sur la santé des personnes, un réel enjeu psychologique se pose tout de même. La recherche de la correction de certains traits sur le visage et le corps doit alors être accompagnée par le médecin au cours d’une prise en charge globale.