devenir ambulancier

Tant qu’il y a des urgences, il y aura toujours des ambulanciers qui travaillent afin de secourir les malades. Sauver une vie exige l’intervention d’un ambulancier. C’est un métier très passionnant et parfois mal perçu par la plupart des jeunes actifs. Voici tout ce qu’il faut savoir pour devenir ambulancier.

Ambulancier : un métier d’urgence et de secours

Travailler dans une ambulance exige certains critères à remplir que ce soit sur les conditions physiques que psychologiques. Un ambulancier est un professionnel de santé comme les autres. Même si sa principale mission est d’assurer le transport des patients, l’ambulancier doit tout de même maitriser les bases du secourisme et de la santé paramédicale.

Il s’agit d’un métier de secours et d’urgence qui a toute sa place parmi les métiers les plus recrutés de nos jours. L’ambulancier doit détenir plusieurs compétences dont le transport des patients. Il doit être capable de conduire un véhicule de transport sanitaire. Celui-ci est aménagé pour transporter des patients souffrants, blessés dans la mesure où ils doivent être emmenés d’urgence à l’hôpital.

formation pour devenir un ambulancier

Plus qu’un simple transport de malade

L’ambulancier doit connaître les itinéraires et la vitesse autorisée pour un transport d’urgence. Il doit en effet effectuer des trajets confortables, mais rapides également pour le patient. Par ailleurs, l’ambulancier n’est pas uniquement un transporteur de malade. Il doit veiller au confort de celui-ci et à sa bonne santé. Il installe aussi le patient de façon confortable dans l’ambulance. Il peut donner des soins de premiers secours en se faisant assister par un auxiliaire ambulancier. Il doit aussi prendre connaissance de l’état du patient auprès d’un personnel médical.

Parmi les soins qu’il peut apporter au patient lors du trajet sont la désinfection de plaies ou bien, les gestes respiratoires et cardiaques. Il doit être capable de manipuler un appareillage d’assistance médical installé dans l’ambulance. Il est également responsable des autres opérations comme l’hygiène du véhicule, l’entretien mécanique et la stérilisation du matériel.

Le parcours pour devenir ambulancier

Pour devenir ambulancier, il faut décidément suivre un long parcours. On doit obtenir un diplôme d’État d’ambulancier ou DEA. Cette formation est accessible à tous les jeunes étudiants et sans conditions de diplôme. Notons que pour l’entrée en formation, il faut remplir quelques conditions comme le fait de détenir un permis B au moins depuis 3 ans. Le candidat doit aussi disposer d’un certificat en premiers secours d’urgences ou bien suivre une formation de secours de niveau 1. Outre cela, il doit aussi disposer d’une attestation de préfecture d’aptitude à une profession d’ambulancier. Ce certificat doit être délivré par un médecin agrée. Enfin, le candidat doit aussi détenir un certificat médical de vaccination à jour.

Ainsi, pour devenir ambulancier, on doit passer un concours d’entrée en école préparatoire soit au DEA. Il s’agit d’une formation agrée par le Ministère de la santé. Il suivra trois étapes de formation dont un stage et deux épreuves. Enfin, pour devenir ambulancier, suivre une formation professionnelle et diplomante ne suffit pas. Il faudrait avoir les qualités requises pour ce genre de métier.