Se rendre à Paris pour corriger l'amétropie

Si vous devez corriger l’amétropie, deux techniques très répandues dans le domaine de la chirurgie réfractive peuvent être envisagées. Le chirurgien devra décider de la méthode à privilégier en faisant part de celle-ci à son patient en pré-opératoire. Il y a donc une technique éprouvée et surtout sécurisée. Avec la PKR ou lasik à Paris, les résultats sont très intéressants. 

Comment se déroule la photokératectomie réfractive ? 

Le but premier consiste à corriger un défaut de la vision en utilisant un laser Excimer. Une anesthésie locale avec des collyres est prévue pour limiter les douleurs et faciliter l’intervention. Un traitement anxiolytique est aussi envisagé au préalable et les équipes pourront vous accompagner après l’intervention. Quelques secondes sont nécessaires pour utiliser le laser Excimer au niveau des yeux. 

  • Lorsque l’intervention est réalisée, les équipes rincent l’œil et utilisent une lentille pansement afin de faciliter la cicatrisation.
  • Le patient doit patienter une dizaine de minutes dans la salle d’opération et d’autres explications seront transmises.
  • En effet, vous aurez tendance à voir un peu flou, mais vous pourrez tout de même vous orienter pour vous déplacer et quitter cette clinique située à Paris.

Le chirurgien peut donc utiliser la PKR ou le lasik pour traiter ce problème de vision. Pour les deux techniques, les consignes sont les mêmes après l’intervention chirurgicale. Pour que les premiers jours ne soient pas problématiques, vous aurez des traitements et un contrôle sera effectué trois jours après l’opération. 

Il faut attendre une semaine complète pour que la vision soit de retour et le travail peut être repris sous 4 jours seulement. En termes de douleur, les patients ont tendance à ressentir une gêne et des sensations légèrement désagréables autour des yeux. Si vous êtes intéressé par l’une de ces deux méthodes à Paris, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec la clinique parisienne en passant par le site Internet.