En France, la maladie de Parkinson est l’un des troubles les plus fréquents, avec près de 25 000 cas recensés chaque année. Il s’agit d’une maladie chronique dégénérative qui place la personne atteinte en situation de handicap. Plus le trouble évolue, plus le malade aura du mal à réaliser des gestes du quotidien. En tant que proche d’une personne atteinte de ce trouble, vous pouvez toutefois aider à simplifier son quotidien.

Comment participer aux soins de votre proche atteint de Parkinson ?

À l’heure actuelle, aucun traitement ne permet de guérir de la maladie de Parkinson. Certains soins médicamenteux et le soutien des proches peuvent cependant aider à ralentir le développement du trouble. Les spécialistes préconisent d’accompagner le malade dans l’exécution des tâches quotidiennes sans pour autant tout faire à sa place. Pour l’aider, il est nécessaire de faire preuve d’une grande patience, notamment lors de la première phase de la maladie.

À ce stade, même si le trouble affecte ses fonctions motrices, il peut encore effectuer certains gestes. Cela lui demandera néanmoins plus de temps qu’auparavant. Vous devez donc l’encourager à être le plus autonome possible. Ce soutien moral lui confère une certaine assurance dans ce qu’il peut accomplir. Vous pouvez aussi faire certains exercices pour travailler sa motricité tels que la marche, la natation et le vélo, qui sont des activités qui permettent également de lutter contre son isolement. De plus, vous pouvez faire appel à des sites comme Actiomservice.com pour des services d’aide à domicile.

aide proche maladie Parkinson

Sollicitez une aide professionnelle si nécessaire pour votre proche atteint de Parkinson

En fonction de l’évolution de la maladie, il peut être judicieux de recourir à une aide professionnelle. Vous pouvez par exemple faire appel à une aide à domicile pour certaines tâches quotidiennes, notamment le ménage et les courses. Outre le fait de soulager votre proche, l’aide à domicile vous permet de vous reposer. En dehors de l’aide-ménagère, vous pouvez solliciter des professionnels de santé pour soulager le malade. Un kinésithérapeute peut l’accompagner pour réapprendre des gestes, mais aussi pour la pratique d’activités sportives.

Le recours à un auxiliaire de vie est également recommandé pour prendre le relais en votre absence. Ce professionnel aidera votre proche dans ses mouvements pendant toute la journée. De plus, il veillera à ce que la personne se nourrisse convenablement. Vous pouvez demander l’aide d’un psychologue pour votre proche atteint de la maladie. Durant les séances, le malade pourra expliciter son ressenti sur sa situation. Il pourra dire au psychologue tout ce qu’il ne vous dit pas et qui le pèse. Avoir une oreille attentive externe peut l’aider à mieux appréhender sa situation.

Rejoignez un groupe de soutien pour les aidants des malades

Être un proche aidant d’un malade de Parkinson n’est pas une tâche facile. Vous devez être présent sans l’étouffer tout en gérant vos problèmes personnels. Cette situation peut vite devenir pesante, notamment lorsque la personne est sujette à des troubles du comportement. Pour éviter d’être submergé, vous devez vous accorder du temps pour prendre soin de vous. Rejoindre un groupe de soutien pour les aidants est une bonne solution pour vous exprimer librement sans craindre un quelconque jugement.

Vous serez entouré de personnes qui peuvent comprendre vos ressentis. Parler de votre expérience vous aidera à diminuer la charge psychologique qui pèse sur vos épaules. Cela vous permettra d’être réellement disponible pour aider votre proche. De plus, les membres du groupe de soutien pourront vous prodiguer des conseils pour accompagner au mieux le malade. Les séances d’échanges sont par ailleurs animées par des psychologues ou d’anciens aidants familiaux. Ils possèdent les compétences et l’expérience nécessaire pour vous aider à déculpabiliser lorsque vous vous sentez irrité ou découragé.

N’ayez pas peur de demander de l’aide à vos amis ou à votre famille

La plupart du temps, les personnes atteintes de la maladie de Parkinson ressentent l’épuisement de celles qui prennent soin d’elles au quotidien. Votre proche pourrait donc penser qu’il est une nuisance pour vous, ce qui peut l’amener à se refermer sur lui-même et à rejeter votre soutien. Cette situation entraîne souvent un cercle vicieux néfaste pour votre bien-être et celui du malade. Pour éviter cela, vous devez apprendre à vous reposer sur d’autres personnes. Vous ne devez pas vous retenir de demander de l’aide à votre famille ou à vos amis.

Ils sont en mesure de vous soutenir dans ce processus. Vous pouvez leur demander de vous seconder pour faire les courses ou faire le ménage par exemple. Ils peuvent aussi venir faire les activités sportives avec votre proche malade pendant que vous vous reposez. Cela permet également à la personne malade de conserver un lien social avec les autres. En suivant ces conseils, vous pourrez soulager votre proche atteint de la maladie de Parkinson sans pour autant nuire à votre propre santé.