Selon les études, près de 80 % des pathologies infectieuses se propagent par les mains. Cela se fait par contact avec des objets contaminés. C’est d’ailleurs pour cette raison que le lavage des mains est indispensable, surtout après avoir effectué un voyage dans des transports en commun ou avant la prise des repas. Mais entre le gel hydroalcoolique et le savon, que faut-il privilégier pour le lavage des mains ? On vous en parle dans cet article.

Le Lavage des mains à l’aide du gel hydroalcoolique : quels inconvénients ?

Le gel hydroalcoolique ou une solution hydroalcoolique présente de nombreux avantages. Il est facilement transportable, car il se trouve généralement dans des bidons, des flacons et des bouteilles. En plus, une friction hydroalcoolique permet une désinfection rapide des mains en quelques secondes. Il suffit d’appliquer le désinfectant sur la peau propre et il sèche instantanément.

Par conséquent, en raison de la facilité d’usage du gel antibactérien ou du gel désinfectant, de nombreuses personnes les transportent dans leur sac ou poche pour le lavage des mains. Mais l’utilisation régulière des gels hydroalcooliques n’est pas conseillée. En effet, les dangers du gel hydroalcoolique existent réellement. Ils partent de l’intoxication alimentaire chez les enfants jusqu’à l’amoindrissement des défenses immunitaires.

L’inefficacité du gel hydroalcoolique

Dans le cas de la propagation du virus de la grippe, une étude de 2019 a prouvé que le gel hydroalcoolique est moins performant que le lavage des mains. Et l’usage excessif de solution hydroalcoolique dessèche la peau et la rend vulnérable aux infections. En plus, la plupart des usagers de friction ou de gel hydroalcoolique comme l’Aniosgel ne laissent pas le gel sécher convenablement. Cela réduit considérablement l’efficacité de la solution hydroalcoolique utilisée. Cliquez ici pour en savoir plus.

La recommandation de l’OMS

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, l’utilisation de solution hydroalcoolique, lotion hydroalcoolique et gel hydroalcoolique est recommandée spécialement à l’absence de point d’eau disponible. En réalité, l’alcool est employé dans la composition du gel hydroalcoolique. Il permet d’éliminer la majorité des bactéries et des virus qui sont sur la peau. Néanmoins, il ne « lave » pas à vrai dire les mains. Il ne doit donc pas être utilisé sur des mains sales, souillées ou bien encore sur des plaies.

Toutefois, les gels et solutions hydroalcooliques restent utiles dans les cas où l’on ne dispose pas d’eau pour se laver les mains. C’est le cas dans les cliniques et hôpitaux où les spécialistes ne doivent pas perdre du temps en se lavant les mains à l’eau et au savon.

Le lavage des mains : le savon est à privilégier

Pour éviter les contaminations, le lavage des mains au savon et à l’eau reste la meilleure solution. Mais, il doit durer entre 20 et 30 secondes. N’oubliez pas de bien laver les zones qui se trouvent entre les doigts, et les ongles. Préférez aussi un savon liquide à un savon solide. Ce dernier a tendance à se muer en nids à microbes. Pour finir, utilisez un essuie-mains à usage unique pour sécher vos mains.