Après l’obtention de votre diplôme de médecin généraliste, vous devez vous insérer dans la vie active. Pour vous, les démarches devraient être relativement simples. La demande en médecins est en effet permanente et ne cesse d’accroître de jour en jour. Plusieurs solutions s’offrent donc à vous pour exercer votre métier et gagner votre vie.

La situation de la médecine en France : les déserts médicaux

Le manque de ressources humaines de bonne qualité est l’un des principaux problèmes auxquels le système sanitaire français est confronté. D’après un rapport du Sénat en mars 2022, 11 % des personnes âgées de 17 ans et plus n’ont pas de médecin traitant, ce qui représente plus de 6 millions d’habitants. De plus, 45 % des médecins généralistes sont surchargés. La situation est encore plus inquiétante dans certaines régions rurales qualifiées de désert médical. Dans ces régions, on note un grand écart entre la population et le nombre de personnels qualifiés disponibles.

Or, selon les estimations du ministère de la Santé publique, le tiers de la population française vit dans ces régions. On retrouve des annonces d’emploi pour les médecins généralistes publiées tous les jours dans ces régions, sur des sites dédiés au recrutement médical. Bon nombre de ces annonces restent toutefois sans réponse. L’État central et les collectivités locales ont du mal à trouver des agents qualifiés pour procéder au remplacement des médecins retraités. On estime à 62 % le déficit en médecin en Île-de-France et ce chiffre ne cesse de monter chaque année. Ce problème plus ou moins inquiétant qui dure depuis plusieurs décennies ne semble pas prêt d’être résolu.

Il risque même de s’aggraver dans les années à venir, selon les résultats des études de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques. Il faudra probablement encore plus d’une décennie pour en venir à bout. Si vous êtes détenteur d’un diplôme de médecin généraliste, n’hésitez donc pas à consulter les annonces sur les plateformes spécialisées dans ce domaine pour saisir les opportunités. Même si vous n’y trouvez pas d’annonce qui correspond à vos ambitions, des conseillers pourront échanger avec vous sur vos projets. Ils pourront ensuite les étudier afin de vous proposer des opportunités professionnelles conformes à vos attentes.

Les différentes solutions pour vous établir en tant que médecin généraliste

Après l’obtention du diplôme de médecin généraliste, plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez exercer de manière libérale ou opter pour un emploi salarié.

Médecin généraliste : ouvrez votre propre cabinet pour exercer avec une clientèle privée

En votre qualité de médecin généraliste, vous avez la possibilité d’exercer votre métier en clientèle privée. Vous pouvez alors créer, seul ou en association avec certains de vos collègues, un cabinet de groupe, une association, une société d’exercice libéral… Avant de le faire, vous devez étudier le milieu pour évaluer la rentabilité de votre projet. Pour avoir plus de chance de réussir, vous pouvez vous installer dans une région qualifiée de « désert médical ». Vous aurez en effet moins de concurrence dans ces zones. Il faudra par ailleurs évaluer les attentes de la population cible afin d’y répondre efficacement. De plus, vous devez veiller à obtenir l’autorisation des autorités compétentes.

Exercez en tant que salarié dans une clinique ou dans un hôpital

Si vous n’avez pas encore les moyens ou les compétences nécessaires pour vous installer en clientèle privée, c’est la solution idéale. Des cliniques et hôpitaux lancent régulièrement des avis pour des recrutements. Vous pouvez saisir ces opportunités et décrocher un poste de travail dans ces structures sanitaires. L’État central organise également des concours de recrutement auxquels vous pouvez participer pour entrer dans la fonction publique. Ces postes sont notamment disponibles au niveau des régions qualifiées de « déserts médicaux ». Il existe aussi des postes à l’international pour lesquels vous pouvez postuler. Il est par exemple possible d’intervenir sur des projets humanitaires dans des organismes internationaux comme l’OMS ou l’UNICEF.

Médecin généraliste, optez pour des heures de vacations dans des structures sanitaires

Le temps de faire un choix définitif, vous pouvez opter pour des heures de vacations dans les structures sanitaires de votre localité. Vous serez dans ce cas payé par heure de travail. Même si vous vous mettez par la suite à votre propre compte, vous pouvez toujours garder vos contrats de vacation. Ce sera une source de revenus supplémentaires pour vous.

Comment choisir la solution qui vous convient ?

Pour trouver la solution qui vous convient en tant que médecin généraliste, vous devez tenir compte de plusieurs paramètres. Les plus importants sont les suivants.

Vos compétences et votre expérience en tant que médecin généraliste

En début de carrière, vous devez donner la priorité à l’acquisition d’expérience. Il vous sera donc plus utile d’opter pour un emploi salarié dans une clinique pour gagner en expérience. Vous pouvez également opter pour des heures de vacations dans des cabinets. Cela vous sera très utile si vous comptez par la suite vous installer à votre propre compte et avoir une clientèle privée.

Vos moyens

La solution que vous choisirez dépendra bien sûr des moyens dont vous disposez. La création d’un cabinet libéral demande un investissement relativement lourd. Le coût du matériel et des intrants médicaux de bonne qualité, ainsi que les dépenses liées au fonctionnement sont généralement très élevées. Si vous n’avez pas une bonne assise financière, il n’est pas conseillé de vous lancer dans cette aventure. Il est préférable de rechercher un emploi salarié le temps d’avoir le financement et l’expérience dont vous avez besoin pour un tel projet.

Les réalités de votre milieu

Avant de faire un choix, vous devez étudier le marché. Cet exercice est notamment important si vous comptez vous mettre à votre propre compte. Cela vous permettra d’identifier les atouts et les faiblesses de vos collègues afin d’apporter une plus-value pour faire la différence.

médecin généraliste solutions travail

La question de la rémunération d’un médecin généraliste

Le nombre d’années d’expérience est le premier facteur qui influence le salaire des médecins. Un jeune professionnel de santé en début de carrière peut gagner environ 6 000 euros par mois comme salaire net. Un médecin généraliste avec plus de 10 ans d’expérience peut gagner plus de 10 000 euros sur la même période. À ces montants peuvent s’ajouter diverses primes. Votre rémunération peut également varier en fonction du secteur dans lequel vous êtes employé. Si vous êtes salarié de l’État ou d’une clinique privée, votre salaire ne sera pas le même. De plus, vos revenus peuvent varier en fonction de la région dans laquelle vous exercez votre métier.

Dans les « déserts médicaux », il existe des primes d’incitation qui peuvent faire augmenter substantiellement les revenus des médecins. Si vous décidez de vous installer à votre propre compte pour exercer votre métier de façon libérale, vos revenus dépendront aussi de plusieurs facteurs. Le premier sera le nombre de patients que vous recevez par mois. Plus vous recevez de patients (clients), plus vos revenus seront élevés. Si vous vous trouvez dans une région où il n’y a pas beaucoup de cliniques ou centres de santé, vous pourrez avoir beaucoup de patients.

La notoriété de votre cabinet et la qualité des soins que vous administrez sont d’autres facteurs dont dépendra la fréquentation de votre clinique. Le cabinet qui offre souvent de bons accueils et des soins de qualité reçoit généralement beaucoup de clients. Le plateau technique dont vous disposez n’est pas non plus à négliger. C’est l’un des intrants essentiels dont dépendra l’efficacité de vos soins. Enfin, si vous optez pour les heures de vacation, vous serez payé environ 27,43 euros par heure.

Sources :

https://www.lemonde.fr/societe/article/2022/09/30/sante-plus-de-10-des-francais-n-ont-pas-de-medecins-traitants_6143817_3224.html

https://www.leparisien.fr/paris-75/desert-medical-en-ile-de-france-plus-de-63-de-la-population-vit-en-zone-rouge-09-03-2022-KO5Y3IE3OVET3JH7HSVF6FUU2U.php