médicaments et voyage en Californie

La réglementation américaine en matière d’importation de produits sur son territoire est très spécifique et nécessite d’être étudiée précisément pour éviter les mauvaises surprises à la douane. Lors d’un voyage en Californie, les règles fédérales s’appliquent et de nombreux produits subissent des restrictions à l’importation.
Les médicaments font partie de la classe des Articles médicaux et, à ce titre, nécessitent d’être déclarés lors du passage en douane, notamment lorsqu’ils se présentent sous forme liquide. Les modalités de conditionnement sont très précises mais il existe cependant divers cas particuliers qui font exception. Nous avons listé ici les règles en la matière pour vous permettre de préparer sereinement votre voyage et être sûr de disposer de vos médicaments sur place. Revue de détails.

Les médicaments interdits lors d’un voyage en Californie

Comme pour tout séjour aux États-Unis, un voyage en Californie implique de préparer soigneusement son bagage médical pour éviter les retards au passage en douane et les confiscations éventuelles de vos médicaments. Sachez tout d’abord que les substances narcotiques sont généralement interdites d’entre aux USA. De manière générale, seuls les médicaments pouvant être prescrits de manière légale localement sont autorisés à pénétrer sur le territoire pour un usage personnel.

La FDA (Food and Drug Administration) interdit formellement l’importation de toute substance qu’elle considère comme frauduleuse, que ce soit avec ou sans ordonnance médicale. Cette liste inclut de nombreux traitements dits « non orthodoxes » qui, s’ils ne sont pas approuvés par la FDA, risquent de vous être confisqués dès l’entrée sur le territoire, comme stipulé dans le formulaire ESTA, préalable indispensable à tout accès au sol américain.

médicaments à ne pas apporter en Californie

Comment faire pour importer les médicaments indispensables lors de votre voyage aux USA ?

Il existe malgré tout une certaine souplesse dans l’application de ces directives. Pour les personnes qui ne peuvent se passer de leur traitement, il est vivement recommandé de suivre quelques règles pour minimiser le risque de se voir délesté de ses médicaments à la douane. Tout d’abord, déclarez immédiatement tous vos articles médicaux lors des différents contrôles que vous subirez. Transportez toujours vos médicaments dans leurs emballages d’origine avec leur mode d’emploi.

Suivez bien les directives récapitulées dans le guide ESTA et ne transportez sur vous que la quantité nécessaire à une personne pour son usage exclusif. Enfin et surtout, lors de votre voyage en Californie ou aux USA, accompagnez chacun de vos médicaments de l’ordonnance qui vous a été délivrée ainsi que d’une lettre de votre médecin, l’originale et sa traduction en anglais, qui expliquent les raisons de la nécessité de vous munir des dits médicaments.

L’importation de médicaments aux États-Unis, spécificités et exceptions

La plupart des articles médicaux doivent voyager en soute lors de votre voyage en Californie en particulier et aux États-Unis en général mais certains médicaments essentiels peuvent vous accompagner en cabine dans votre trousse à pharmacie si vous suivez quelques règles de base. Les inhalateurs, les gels (comme celui pour le diabète) ou les pilules d’insuline doivent être étiquetés et déclarés, tout comme les médicaments liquides qui ne devront pas forcément être conditionnés sous forme de fiole de moins de 100 ml.

Les pilules, les suppléments alimentaires ou les vitamines doivent également être déclarés et clairement étiquetés. Les articles médicaux spécifiques pouvant servir d’arme, comme les seringues ou les cannes, font l’objet d’instructions spéciales et il est indispensable de contacter votre compagnie aérienne pour vous informer sur les conditions de transport de ces articles.