soigner avec les plantes médicinales

Depuis les premiers temps de l’aventure humaine, les passeurs de savoir ont transmis à leurs disciples de multiples connaissances sur le monde qui nous entoure. A force de tâtonnements et d’expériences empiriques, ils ont répertorié, classé et dressé un catalogue des plantes médicinales et leurs effets associés. Cette capacité à observer puis à tirer des enseignements de la nature, et en particulier des végétaux, constitue le fondement de ce que l’on appelle aujourd’hui la phytothérapie.

Aujourd’hui secondée par l’étude scientifique et clinique des principes actifs présents dans les différentes parties des plantes, la phytothérapie trouve un public enthousiaste parmi une population en quête de soin naturel. Utilisée de manière curative ou préventive, cette médecine naturelle, fruit de l’expérience humaine millénaire, s’inscrit de plus en plus en cohérence avec la médecine conventionnelle qui, peu à peu, lui accorde une place importante dans l’accompagnement des patients. Explications.

Soigner avec des plantes médicinales : les principes de la phytothérapie

Pour extirper la racine du mal, les anciens utilisaient souvent de multiples remèdes à base de plantes. En décoction, en infusion, sous forme de baume ou d’huile essentielle, l’utilisation des principes actifs présents dans les plantes a toujours été la première médecine des Hommes. La pharmacopée des sages regroupait de multiples variétés dont les différentes parties étaient connues pour soulager des maux spécifiques. De la racine aux parties aériennes en passant par l’écorce, les applications thérapeutiques des plantes médicinales sont multiples et permettent de guérir de nombreux maux du quotidien.

Différentes disciplines émergent aujourd’hui à partir de ce large panel de connaissances. Nommées aromathérapie, homéopathie, herboristerie ou phytothérapie, elles proviennent toutes de cette médecine traditionnelle et fondatrice qui usait du pouvoir des plantes pour soigner. Aujourd’hui, l’étude scientifique a permis de valider ses principes et d’extraire les composants actifs des plantes pour adapter la prise de substance aux habitudes contemporaines. Soigner avec des plantes médicinales est en passe de redevenir une habitude courante.

bienfaits de la phytothérapie

Usages, applications et bienfaits de la phytothérapie

L’usage des principes actifs extraits des plantes est aujourd’hui l’un des fondements de la médecine conventionnelle. A travers le monde entier, des pharmaciens s’occupent à inventorier les plantes aux effets bénéfiques, à les répertorier puis à en extraire le principe actif pour élaborer des médicaments. La phytothérapie propose elle de soigner avec des plantes médicinales de manière holistique, préférant étudier l’action globale des plantes sur les individus. Douleurs articulaires, dépressions saisonnières, troubles digestifs ou encore maux de gorge, ses applications sont infinies !

Les herboristes se chargent généralement de la préparation des différents remèdes utilisés par les phytothérapeutes. Huiles, élixirs, onguents ou concentrés produisent une action synergique sur le corps qu’il est très difficile d’évaluer avec précision par les méthodes modernes, tant ses effets s’appliquent à différents niveaux de l’organisme. Cette action est pourtant de plus en plus recommandée par les médecins conventionnels qui l’apprécient comme accompagnement thérapeutique et la prescrivent très souvent sous forme de compléments alimentaires.

Les plantes médicinales et l’Homme, histoire et avenir

Se soigner avec des plantes médicinales fait partie de la culture humaine depuis des millénaires. On a retrouvé des tablettes d’argile sumériennes qui montrent l’utilisation de décoctions ou d’huiles comme médecines. Avec le modernisme et l’apparition des médicaments modernes au XIXème siècle, la phytothérapie a connu un net recul avant que les effets indésirables des médicaments de synthèse ne poussent le public à se réorienter vers les médecines naturelles au cours des années 70.

Aujourd’hui, la prise en charge holistique proposée par les phytothérapeutes convainc de plus en plus de patients à la recherche d’un soin qui prend en compte leurs habitudes de vie et les guide vers le changement, sans effets secondaires. Le phytothérapeute combine généralement plusieurs connaissances et, grâce à un bilan préalable, peut recommander non seulement certaines plantes médicinales mais peut aussi suggérer des évolutions dans l’hygiène de vie de ses patients. Une approche globale, typique des médecines douces, qui s’inscrit parfaitement dans une société contemporaine où l’individu est désormais considéré comme une unité à part entière.