chirurgie du nez

Autrefois considérée comme une opération à risque, la rhinoplastie a largement profité des avancées de la chirurgie moderne pour faire diminuer drastiquement le taux d’insatisfaction des patients qui s’y soumettent. La rhinoplastie se veut désormais « structurelle » dans le sens où elle vise plus à générer une harmonie globale du visage plutôt qu’à transformer la forme et la taille du nez de manière indépendante.

Se faire refaire le nez peut répondre à différentes motivations. Certaines sont purement esthétiques tandis que d’autres sont liées à un accident de la vie ou à des impératifs fonctionnels. Les modalités de l’intervention varient en fonction des objectifs et des contraintes situationnelles mais l’évolution des pratiques a largement démocratisé l’accès à ce type de chirurgie et permet au plus grand nombre de profiter d’un remodelage en profondeur de son faciès. Explications.

Se faire refaire le nez, pourquoi ?

La plupart des patients et des patientes qui souhaitent se faire refaire le nez le font pour des raisons purement esthétiques. Objet de fantasmes et de désirs, le nez est en effet bien plus qu’un organe sensoriel, il est aussi le porteur de notre identité et peut parfois cristalliser nos doutes personnels. Dans ce cas, la rhinoplastie apporte un soutien à la construction de la personnalité et à l’épanouissement en facilitant le développement de la confiance en soi.

La rhinoplastie peut aussi répondre à des difficultés fonctionnelles. Elle peut par exemple être nécessaire dans le cas d’une obstruction nasale ayant des répercussions sur les capacités respiratoires du patient. On parle alors de rhino-septoplastie Enfin, l’intervention peut aussi être indispensable pour corriger les séquelles physiques apparues suite à un traumatisme aux répercussions physiques handicapantes. Dans tous les cas, il est indispensable de s’adresser à un chirurgien qualifié comme le Dr. Roger Darmani qui accueille les patients souhaitant avoir recours à une rhinoplastie à Marseille.

rhinoplastie

Le déroulement de l’intervention

L’intervention est généralement réalisée sous anesthésie générale ou, parfois, sous anesthésie locale améliorée. Elle ne dure généralement pas plus de 3 heures et ne nécessite qu’un court séjour à l’hôpital, le plus souvent 24 heures suffiront. Le procédé chirurgical consiste essentiellement en un remodelage des structures osseuses et cartilagineuses qui sous-tendent la configuration externe du nez. La plupart du temps, seules des incisions intra narinaires sont nécessaires, rendant invisibles les cicatrices découlant de l’opération.

Se faire refaire le nez est peu douloureux et n’entraîne qu’une gêne respiratoire limitée qui s’amenuise rapidement après l’intervention. Le chirurgien utilise généralement une attelle de protection qui sera retirée après un délai de 5 à 8 jours en fonction des conditions particulières de l’opération. Il n’est que rarement nécessaire de procéder à un méchage des fosses nasales mais si tel est le cas, elles seront enlevées après quelques jours seulement.

Convalescence, prix et remboursement

Suite à l’opération, quelques ecchymoses subsisteront pendant une période de 10 à 15 jours après avoir retiré l’attelle, période pendant laquelle il sera indispensable de se protéger des rayons du soleil. Toute activité violente et potentiellement traumatisante comme le sport sont prohibées pendant une période de 3 mois environ. Après 6 mois, le résultat définitif apparaît et le patient peut ainsi profiter de son nouvel appendice nasal en société.

Le prix d’une opération pour se faire refaire le nez fluctue en fonction des difficultés d’intervention, des objectifs de l’intervention et de la situation de santé du patient. On estime qu’une fourchette de prix raisonnable se situe entre 2500 et 8500 euros. Sachez par ailleurs que l’Assurance maladie peut prendre en charge tout ou partie de l’intervention, à condition que celle-ci soit de nature réparatrice et non esthétique. Prenez d’abord contact avec votre chirurgien car c’est lui qui pourra vous fournir l’entente préalable, prélude indispensable à tout remboursement.