variétés fleur CBD

Depuis l’apparition sur le marché du CBD, une bataille juridique s’est engagé entre les producteurs, les distributeurs et les instances sanitaires pour tenter d’encadrer précisément la vente et la consommation de CBD. Cette substance, naturellement présente dans la fleur de cannabis ne doit pas être confondue avec le THC, responsable de l’action psychotrope de la plante, dont la vente, la production et la consommation restent interdites en France.

D’abord distribué sous forme de e-liquide, de produits cosmétiques ou de gélules, le CBD est désormais disponible sur de nombreux sites directement sous forme de fleurs. Avec ce nouveau mode de distribution, le statut du CBD a encore évolué et la législation reste très floue pour la majorité des consommateurs. La loi stipule pourtant qu’un certain nombre de variétés de la plante de cannabis sont autorisées, voici donc quelques pistes pour éclairer la situation du CBD en France.

Un taux de THC maximal dans la plante

Le cannabidiol ou CBD, tout comme le tétrahydrocannabinol ou THC, fait partie des composés actifs de la plante appelée chanvre. A ce titre, il est classé parmi les substances stupéfiantes et sa consommation est donc strictement encadrée. La réglementation française prévoit en effet que tout produit contenant du THC est interdit de vente, de production et de consommation, sauf dans le cas où celui-ci peut se prévaloir d’un certain nombre de dérogations.

L’utilisation du chanvre, autrement appelé Cannabis Sativa L, ne peut être autorisée que dans un cadre législatif précis. On peut l’employer pour des fins industrielles et commerciales, notamment dans les secteurs de la papeterie, de l’automobile, de l’alimentation humaine ou encore de l’oisellerie ! Cependant, même si certaines variétés de la plante sont cultivables, elles doivent nécessairement afficher un taux de THC inférieur à 2% et seules graines et fibres devront être utilisées. La fleur CBD elle bénéficie pour l’instant d’un vide juridique.

fleur CBD

Des variétés autorisées de la plante en France

Malgré cette interdiction tacite, le législateur reste tolérant envers les distributeurs de fleurs de CBD comme Green Owl. Ces enseignes proposent donc directement à la vente des fleurs respectant les directives réglementaires en matière de concentration maximale de THC, ce qui élimine les effets psychotropes habituellement provoqués par le Cannabis Sativa L, et leurs produits sont tous confectionnés à partir de variétés autorisées de la plante de chanvre.

La liste des variétés autorisées est disponible sur les sites gouvernementaux. Sans être exhaustif, on peut citer la Carmagnola, la Dioica, la Fedora ou la Fibrimon. Ces cultivars présentent l’avantage de n’afficher qu’une concentration infirme de THC dans la plante même, ce qui permet d’obtenir des fleurs CBD respectant la législation, avec un taux de THC nul, car la loi interdit bien toute production, vente ou détention de produits contenant du THC.

La fleur de CBD et sa consommation

La législation française reste donc assez floue en matière de consommation de CBD mais elle est très claire sur ce qui concerne le THC. Lorsque vous achetez votre fleur de CBD, veillez donc à ce qu’elle respecte les limites en termes de concentration mais aussi qu’elle soit récoltée à partir de variétés autorisées de la plante de Cannabis Sativa L. Rappelez-vous également que le CBD n’est pas interdit mais pas autorisé non plus, il bénéficie simplement d’une tolérance de la part des autorités.

La publicité autour du CBD est également très réglementée. Les sites qui font l’apologie thérapeutique de la fleur de CBD contreviennent à la loi car il n’existe pas, à l’heure actuelle, d’études sérieuses démontrant son efficacité pour lutter contre un quelconque symptôme. Le CBD doit donc être consommé de manière récréative, par des personnes majeures et seulement dans les lieux autorisés par la loi.

lien