greffe de cheveux

À un certain âge (20 à 35 ans), plusieurs personnes commencent par perdre leurs cheveux. Ce phénomène communément appelé calvitie touche principalement les hommes de sexes masculins. Elle est souvent causée par le stress, l’angoisse, une alimentation déséquilibrée et peut provoquer la perte de l’estime de soi chez la victime. Il existe une multitude de traitements pour corriger cette anomalie, mais la plus efficace reste et demeure la greffe de poils. Nombreux sont les patients qui doutent encore de l’effectivité de cette solution. Le présent article fait la lumière sur cette pratique.

Est-il possible de faire une greffe de poils ?

Au nombre des traitements existant contre la calvitie, on distingue la prise des médicaments et l’utilisation des produits spécifiques. Ils se sont révélés malheureusement inefficaces et générateurs d’effets secondaires nuisibles à l’organisme. Les avancées enregistrées au fil des ans dans le domaine de la santé ont permis d’inventer la greffe de poils. Donc, si vous souffrez de chute de cheveux, il est possible d’y remédier en optant pour une greffe de poils. Cette pratique consiste à transplanter au niveau du cuir chevelu, des poils du corps pour compenser une zone qui en manque.

Dans la plupart des cas, les poils les plus utilisés sont ceux récupérés au niveau de la barbe ou de la poitrine, car ayant des caractéristiques quasi similaires aux cheveux. En pratique, cela implique une intervention chirurgicale menée par un médecin spécialiste. Ce dernier aura pour mission de prélever une quantité relativement importante de greffons de barbes (1000 à 3000) et de les implanter dans les parties dégarnies. En revanche, il n’est possible de retirer que 1000 greffons maximum, s’agissant des poils de la poitrine. Dans tous les cas, le médecin effectue cette tâche soigneusement pour éviter de laisser apparaître des cicatrices ou d’abîmer les greffons.

greffe de poils

La méthode de la bandelette

La greffe de cheveux offre des avantages énormes. Mais elle se fait suivant une diversité de méthodes parmi lesquelles les méthodes de la bandelette et celle de la FUE sont les plus populaires. La méthode de la bandelette se déroule selon un principe bien défini. Le médecin spécialiste met son patient sous anesthésie locale et lui prélève une bandelette horizontale large de 1 cm et longue de 12 à 23 cm environ. Ensuite, il découpe la bandelette en de petites portions afin de retirer les greffons qui y sont présents et de les transplanter dans les régions dépourvues de cheveux. À l’issue de l’opération, le médecin referme soigneusement les zones concernées qui laisseront tout de même de fines cicatrices. Cette méthode est très utilisée non seulement parce qu’elle est moins couteuse (5000 à 6000 euros par séance) que la méthode de la FUE, mais aussi, parce qu’elle offre un résultat impressionnant en l’espace de seulement 8 mois.

La méthode FUE

D’origine anglaise, le mot FUE est une forme abrégée de l’expression Follicular Unit Extraction qui signifie en français, extraction d’unité folliculaire. Comme son nom l’indique, ici, le médecin prélève des unités folliculaires en utilisant une fine aiguille. Cette technique lui permet de réaliser une opération avec un ciblage parfait des zones concernées et une précision optimale. Cela évite de laisser apparaître de grosses cicatrices à l’issue de la transplantation. Idéal aussi bien pour les hommes que pour les femmes, la méthode FUE est indolore et offre des résultats définitifs, permettant de lutter efficacement contre la chute des cheveux.