période potspartum

La période de postpartum se caractérise par différents bouleversements psychiques et physiques. Peu connue d’une grande majorité des mères, cette étape est un cycle normal post-accouchement. Pour affronter avec sérénité cette étape, il est important d’en apprendre davantage dessus. Il sera alors plus facile de comprendre votre corps et vos humeurs après un accouchement.

Définition de la période postpartum

C’est une période qui s’étend depuis la fin de l’accouchement jusqu’au retour des règles. Elle peut durer 6 à 8 semaines, mais peut également s’étaler sur toute une année en l’absence de méthode de contraception. Elle se traduit par une soudaine baisse des hormones produites par le placenta et une augmentation brusque de la prolactine (hormone de la lactation).

Au cours de cette période de postpartum, l’utérus reprend sa forme et dimension habituelle. Le vagin et le périnée retrouvent aussi leur tonicité. Si vous n’allaitez pas, votre cycle hormonal reprendra son ovulation au bout de 25 à 45 jours. Le saignement qui survient directement après l’accouchement provient encore de la plaie placentaire. Le retour des couches ou la réapparition des règles s’effectue au bout au-delà de ces 15 jours d’évacuation des lochies.

potspartum

Le baby-blues

La période de postpartum immédiat survient 2 heures après l’évacuation du placenta. Elle nécessite une surveillance rapprochée afin de vérifier d’éventuel saignement anormal. La deuxième étape du postpartum apparait au cours des 3 à 5 jours après l’accouchement. C’est la période à laquelle vous sortez de l’hôpital pour rejoindre votre domicile. En général, le médecin vérifie que vous n’avez développé aucune complication.

Le baby blues est le syndrome du troisième jour qui ne dure que quelques jours. Il se traduit par des sautes d’humeur, une irritabilité, une tristesse inexpliquée et des troubles du sommeil. Certaines mères peuvent avoir l’impression d’être incapables de s’occuper de leurs bébés. Les signes caractéristiques du baby blues sont peu intenses comparés à ceux de la dépression postpartum. Cependant, une période de baby blues qui persistent sur plusieurs semaines devient une dépression postpartum.

La dépression postpartum

La dépression postpartum est une forme de dépression qui se manifeste durant la période de postpartum. Elle peut même s’étaler sur toute la première année après un accouchement. Elle peut résulter d’une période de baby blues qui a été négligé. Elle peut également être due à des contraintes et des rythmes de vie issue de la naissance de bébé.

Les signes de la dépression postpartum sont divers. Il y a la tristesse inexpliquée, l’épuisement ou le manque de sommeil et la culpabilité d’être une mauvaise mère. Elle peut aussi se traduire par un manque d’appétit, des pensées suicidaires et le désir de se retrouver seul. Il est important de prêter attention à ces signaux et de consulter un médecin dans le cas où ils persistent.

Si vous en êtes atteinte, il est important de se reposer et de se relaxer autant que possible. Un régime alimentaire équilibré est également nécessaire. Puis, le plus important, il faut tisser des liens sains avec votre bébé et positiver la situation. Après tout, une naissance est un moment inoubliable, qui est une source de bonheur inexpliquée.