Au cours des 10 dernières années, le taux global de mortalité due aux cancers a continué de baisser. Des chercheurs ont fait des progrès dans l’apprentissage de détails plus complexes sur la manière de prévenir, diagnostiquer, traiter et survivre aux cancers. À l’avant-garde de la recherche émergente sur les cancers comprennent le succès de l’immunothérapie, le rôle croissant de la médecine de précision, l’influence de la réduction des disparités en matière de santé ainsi que l’utilisation et le développement de biopsies liquides.

Les recherches sur ces maladies évoluent. D’ailleurs, de nombreux scientifiques commencent peu à peu à trouver des traitements. La communication sur ces maladies est aussi de plus en plus facile grâce aux progrès technologiques. Aujourd’hui, vous pouvez tout savoir sur le cancer grâce à Internet.

Le traitement du cancer est devenu plus précis

La médecine de précision aide à faire passer le traitement du cancer d’une approche universelle à une approche où les médecins peuvent choisir les traitements les plus efficaces. Après les progrès conduisant à un séquençage génique plus rapide et moins coûteux, la médecine de précision commence à être utilisée plus souvent pour traiter les patients.

Au cours des 10 dernières années, de nombreux chercheurs bénéficiant de subventions ont contribué à cette croissance. Ils ont développé des moyens d’analyser rapidement les grandes quantités de données résultant du séquençage des gènes, d’identifier les mutations et d’aider à trouver de nouveaux traitements pour les cancers.

De nouveaux types d’immunothérapie ont été développés

La thérapie par cellules consiste à apporter des modifications aux cellules T d’un patient en laboratoire afin qu’ils puissent mieux lutter contre le cancer. Certaines recherches ont bénéficié de divers financements.

D’ailleurs, cette méthode a permis de produire un médicament pouvant être utilisé pour traiter la leucémie et le lymphome chez les enfants et les adultes. Les inhibiteurs de point de contrôle immunitaire sont un autre type d’immunothérapie. Ils empêchent les cellules cancéreuses de se cacher du système immunitaire. Mais au fil du temps, les patients ont développé une résistance à ces médicaments. Certaines modifications de l’ADN dans les tumeurs de mélanome peuvent prédire la résistance à l’immunothérapie. Les chercheurs peuvent cependant adapter les immunothérapies à mesure que les cellules cancéreuses s’adaptent et cessent de répondre aux médicaments.

L’obésité est liée au cancer ?

L’obésité est l’une des causes de décès par cancer évitables. Il existe des preuves claires que l’excès de poids augmente le risque de développer un cancer. Cependant, la recherche se poursuit afin de mieux comprendre l’effet complet de l’obésité sur le cancer. Diverses études ont associé l’excès de poids à 13 types de cancers.

Les personnes qui suivent les directives de prévention du cancer, y compris le maintien d’un poids normal, peuvent réduire leur risque de développer cette maladie. Les taux de 6 cancers liés à l’obésité augmentent plus rapidement chez les adultes de moins de 50 ans que chez les personnes plus âgées. Les résultats d’autres recherches ont montré que l’obésité, avant, mais pas après, un diagnostic de cancer colorectal était associé à un risque accru de décès. Par ailleurs, perdre du poids après 50 ans peut réduire le risque de développer un cancer des seins.