L’hypothermie est une condition médicale. Cela se produit lorsque vous êtes exposé au froid pendant une longue période. Elle est définie comme une température corporelle inférieure à environ 35 °C. Habituellement, elle se produit lorsque la régulation de la température du corps est soumise au froid.

Il existe essentiellement deux classifications majeures, l’hypothermie accidentelle et l’hypothermie intentionnelle. Cette première survient généralement à la suite d’une exposition au froid qui entraîne une baisse de la température corporelle. La seconde est une baisse de la température corporelle induite habituellement pour une intervention médicale.

Les causes de l’hypothermie

La température corporelle normale est le reflet d’un équilibre entre la production et la perte de chaleur. De nombreuses réactions chimiques nécessaires à la survie humaine ne peuvent se produire que dans des plages de température spécifiques. Le cerveau dispose de plusieurs moyens pour maintenir sa température vitale. Lorsqu’il y a des dysfonctionnements dans ces mécanismes, la perte de chaleur se produit plus rapidement, ce qui entraîne une hypothermie.

L’hypothermie primaire est due à une exposition à un environnement froid ou glacial, sans condition médicale sous-jacente, entraînant une perturbation de la régulation de la température. Le corps perd de la chaleur par plusieurs mécanismes majeurs qui peuvent survenir en même temps. Le corps dispose également d’une variété de méthodes pour optimiser la production de chaleur. Mais à un certain niveau bas, le corps ne peut pas continuer à générer de la chaleur et la température corporelle baisse rapidement. Le corps commence ainsi à frissonner, les vaisseaux sanguins se contractent et des hormones sont libérées pour faciliter la production de chaleur. Parfois, le contrôle de la température corporelle peut être altéré par la maladie. Dans ce cas, la température corporelle centrale peut diminuer dans presque tous les environnements. Il s’agit de l’hypothermie secondaire. Dans ce cas, il y a un dysfonctionnement dans les mécanismes d’équilibrage de la chaleur du corps.

Quels sont les symptômes ?

Les symptômes sont difficiles à détecter chez les bébés et les personnes âgées. Cependant, il y a certains symptômes qui peuvent être des signes révélateurs d’une hypothermie. À des températures inférieures à 35° C, des frissons sont visibles. Vous pourrez aussi être confronté à une augmentation de la fréquence cardiaque, de la fréquence respiratoire et de la pression artérielle.

À mesure que la température baisse davantage, la fréquence respiratoire et la tension artérielle diminuent. Les gens peuvent ressentir de l’apathie, de la confusion et des troubles de l’élocution. Lorsque la température continue de descendre, les frissons s’arrêtent et la consommation d’oxygène commence à baisser. Le rythme cardiaque peut devenir irrégulier. À des températures inférieures à 28° C, les réflexes sont perdus et le débit cardiaque continue de baisser.

Comment réagir face à une hypothermie ?

La priorité est d’effectuer un contrôle minutieux de la respiration et du pouls et de lancer la réanimation cardio-pulmonaire si nécessaire. Si la personne est inconsciente, a de graves difficultés respiratoires ou est sans pouls, le mieux serait d’appeler immédiatement les services d’urgence. Comme le rythme cardiaque de la victime peut être très faible et lent, la vérification du pouls devraient idéalement être poursuivie pendant au moins une minute.

La deuxième chose à faire est le réchauffement de la personne. Pour cela, il faut enlever tous les vêtements mouillés et déplacer la personne à l’intérieur. La victime doit recevoir des liquides chauds si elle est capable de boire, mais ne lui donnez ni de la caféine ni de l’alcool. Il faudra également couvrir le corps de a personne avec des couvertures et des feuilles d’aluminium ou d’autres housses de protection.

Si la personne souffrant d’hypothermie légère est traitée rapidement, ne nécessite pas d’hospitalisation et a peu ou pas de problèmes résiduels, le pronostic est généralement bon. Dans un contexte climatique particulièrement inquiétant, les périodes de froid peuvent être très rudes. Ainsi, il est essentiel de se protéger d’une chute importante de la température.