Bleu de méthylène

Parfois, la médecine prend des détours que la raison ignore. En 1876, on fabrique pour la première fois du Bleu de Méthylène. A l’origine simple colorant, on lui découvre rapidement de nouvelles potentialités qui sont très vite exploitées par les chercheurs et les médecins. On l’utilise notamment comme colorant histologique pour étudier la formation et la configuration des tissus puis comme bactéricide, comme fongicide et même comme traitement contre le paludisme !

Véritable passe-partout organique, sa composition lui permet de s’infiltrer facilement dans les cellules en traversant les membranes et grâce à sa solubilité dans l’eau, il peut même entrer dans les organites cellulaires comme les noyaux et les mitochondries. Aujourd’hui, la recherche ne cesse d’étudier ce composé si étonnant et plein de ressources et c’est du côté du vieillissement cellulaire que se tournent les chercheurs. Explications.

Le bleu de Méthylène, un antioxydant puissant

De multiples expériences ont été conduites sur le Bleu de méthylène. L’une des plus récentes s’attachait à identifier ses capacités anti-oxydantes. Pour cela, les chercheurs ont testé l’action du bleu de méthylène sur des cellules de peau humaine pendant quatre semaines, en utilisant deux groupes de peaux prélevées sur des patients. L’un des groupes était uniquement composé de personnes jeunes et en bonne santé, tandis que l’autre regroupait des personnes atteintes d’une affection de la peau, le Progeria.

Les résultats furent surprenants. Le Bleu de méthylène a été le plus efficace des quatre antioxydants testés. Il permettait notamment de stimuler la production des fibroblastes et de retarder la sénescence cellulaire. Il a même permis de réduire la formation des fameux radicaux libres, que l’on soupçonne d’être déterminants dans le processus de vieillissement cellulaire. In fine, l’épaisseur de la peau était plus importante avec le Bleu de Méthylène qu’avec les autres antioxydants.

Les applications générales du Bleu de Méthylène

antiseptiquePlus concrètement, le Bleu de méthylène peut être utilisé pour lutter contre la propagation de nombreuses maladies. En plus d’être antioxydant, il est aussi un puissant antiseptique. C’est d’ailleurs pour cette raison que les aquariophiles utilisent traditionnellement ce produit pour lutter contre l’apparition des points blancs liés à l’ichtyophiriose par exemple. Sa capacité à lutter contre le développement des champignons en fait également un outil autrefois apprécié pour protéger son intérieur.

Certains ménagères l’utilisaient en effet pour soigner leurs plantes ou débarrasser les objets des moisissures. On l’utilise également pour soigner les plaies des animaux, notamment chez le cheval, même si sa faible activité antimicrobienne l’ait fait progressivement abandonner chez l’humain. Enfin, on utilise surtout le bleu de méthylène pour lutter contre les symptômes de la méthémoglobine.

Où acheter du Bleu de Méthylène ?

Le Bleu de méthylène est un produit qu’il est de plus en plus difficile de trouver. Traditionnellement, ce sont les drogueries qui fournissaient ce type de produit mais la plupart de ces enseignes ont aujourd’hui fermé face à la prédominance des grandes surfaces et centres commerciaux. Hors ces structures proposent rarement du Bleu de méthylène dans leurs rayons. On recommande donc plutôt de s’orienter vers les pharmacies qui ont parfois encore un peu de stock.

Une autre solution consiste à se fournir chez les aquariophiles. Les magasins spécialisés en vendent parfois car le produit est très apprécié pour nettoyer les aquariums et prévenir l’apparition des maladies. Où que vous alliez, il vous faudra toujours choisir un produit bénéficiant de l’appellation « Bleu de méthylène officinal » . En effet, le bleu de méthylène industriel peut inclure du zinc et d’autres métaux dans sa composition, ce qui ne convient pas à un usage humain.