boire eau de pluie

Depuis plusieurs années, la récupération de l’eau de pluie ne cesse de se multiplier pour un usage domestique. L’objectif est d’adopter un geste écologique et économique en utilisant directement les ressources naturelles.

L’altération de l’eau au cours de son cycle de vie

Les usages de l’eau de pluie peuvent être très divers et variés même si la majorité des personnes s’en serve comme une réserve pour être directement utilisé pour arroser le jardin en période de sécheresse. Mais l’eau de pluie passe à travers l’atmosphère, elle va ensuite ruisseler au niveau des toitures avant d’être stockée dans une récipient approprié. Par son trajet, elle accumule automatiquement les matières organiques, les micro-organismes ainsi que les métaux. Même si de votre côté vous utilisez un collecteur pour essayer de récupérer l’eau de pluie, il ne faut en aucun cas la boire tel quel. De plus, parmi les usages de l’eau de pluie, il n’est pas non plus recommandé de l’utiliser pour la cuisine ni pour laver le linge. Il s’agit de réglementation française très stricte qui précise que l’eau consommable ne doit absolument pas contenir le moindre polluant microbiologique.

Les usages de l’eau de pluie sans en consommer

C’est directement le ministère de la santé qui considère que l’eau de pluie ne possède pas la qualité suffisante pour être potable. Cette question déjà évoquée au cours des années 2000 a fait l’objet d’un communiqué en 2008 stipulant que l’eau de pluie est susceptible de contenir des substances chimiques et des contaminations microbiologiques qui ne sont pas acceptables pour la santé publique. Un arrêté a été promulgué le 21 août 2008 ans stipulant les usages de l’eau de pluie pouvant se faire à l’extérieur de l’habitation, mais également pour le lavage des sols ou pour l’alimentation de chasse d’eau. En aucun cas elle ne doit être consommée telle quelle, ni même utilisée pour laver le linge. Si vous êtes désireux d’utiliser les eaux pluviales, il vous faudra alors un système de distribution parallèle pour distinguer l’eau du réseau public par rapport à l’eau de pluie.

D’autres rapports effectués par l’agence nationale de sécurité sanitaire datant de 2017 confirment les informations précédentes et ne recommande en aucun cas l’usage de l’eau de pluie à l’intérieur de l’habitation.

usages eau de pluie

Les alternatives possibles pour un usage de l’eau de pluie plus large

De très nombreux particuliers n’hésitent pas à utiliser un purificateur d’eau pour que l’eau du robinet soit la plus saine possible. Une solution équivalente avec l’eau de pluie n’est malheureusement pas disponible, car cela nécessiterait d’avoir recours à un laboratoire habilité par rapport à la DDASS pour s’assurer de la qualité de l’eau. Même si un système de filtration peut être utilisé afin de diminuer les risques sanitaires, en aucun cas elle ne doit être utilisée pour votre consommation personnelle, car vous risqueriez de mettre votre santé en danger.

Depuis plus de 20 ans, un centre d’information sur l’eau, « Cieau » vous propose de vérifier la qualité de l’eau et met en place auprès d’un public très large, différentes ressources pour informer au maximum les usagers. N’hésitez pas à vous en rapprocher pour obtenir des informations complémentaires.