faire un test de grossesse

Difficile à croire, mais la plupart des femmes se trompent sur le bon timming avant de passer un test de grossesse fiable. C’est ce que montre une enquête IPSOS : 6 femmes sur 10 ne savent pas quand utiliser un test de grossesse. Beaucoup pensent qu’ils peuvent se faire tester avant la date prévue de leurs règles et 2 % pensent même que le test est réalisable immédiatement après un rapport sexuel. Si vous venez de rougir parce que vous vous sentez concernée, le moment est venu de lire ce qui suit… Savez-vous exactement quand faire un test de grossesse ? Le lendemain d’un rapport sexuel non protégé ? Du premier jour de la période tardive ? Plutôt le matin à jeun ou tranquillement le soir ? Le meilleur moment n’est pas toujours celui que vous pensez…

À quel moment du cycle doit passer un test de grossesse ?

À l’Association Parisienne de Planification Familiale, Catherine, conseillère conjugale, conseille aux jeunes filles venant la voir d’attendre au moins 15 jours après avoir eu des rapports sexuels non protégés avant de passer un test de grossesse urinaire. Sur l’emballage de ces tests, il est également généralement conseillé d’attendre au moins 19 jours après le dernier rapport. D’ici là, vous pouvez également vérifier si vous présentez déjà des symptômes de grossesse.

Comment fonctionnent les tests de grossesse ?

Dans les pharmacies ou les supermarchés (souvent dans le département de la pharmacie), vous trouverez des tests de grossesse à l’unité ou sous forme de pack. Ces tests sont basés sur la recherche d’une hormone sécrétée par l’œuf : l’hormone gonadotrophine chorionique ou bêta-hCG. Même si l’hormone de grossesse bêta-hCG est sécrétée dès le 8e jour après la fécondation, sa quantité peut être trop faible pour être immédiatement détectée par un appareil de dépistage vendu en pharmacie. Le risque de passer un test de grossesse trop tôt est donc de manquer une grossesse. Comme la quantité de bêta-hCG double alors environ tous les deux jours jusqu’à la 12e semaine de grossesse, la majorité des obstétriciens-gynécologues recommandent donc d’attendre la date estimée de la menstruation, voire le 5e jour de la fin des règles avant de « réaliser un test ».

Le risque d’un « faux négatif »

Certains laboratoires commercialisant ce type de dispositif d’autodiagnostic affirment pouvoir détecter une grossesse jusqu’à 4 jours avant la date prévue des règles (ce qui est vrai, car c’est possible), mais à ce stade, il y a de très fortes chances de manquer, car le test est tout aussi susceptible de montrer que vous n’êtes pas enceinte pendant que vous l’êtes. C’est ce qu’on appelle un « faux négatif ». En bref, moins vous êtes pressé, plus vous pouvez être sûr de la fiabilité du résultat d’un test de grossesse.

test de grossesse

Quand faire un test sanguin pour la grossesse ?

Si votre test est positif, prenez rendez-vous avec votre médecin, une sage-femme privée ou votre médecin traitant. Il vous remettra une ordonnance à rembourser par la Sécurité sociale vous permettant d’effectuer une prise de sang. Il permet également de détecter la présence de l’hormone beta -HCG mais aussi de mesurer sa quantité. En comparant les chiffres à des moyennes, vous pourrez déterminer la progression de votre grossesse.

Bon à savoir : pour celles qui suivent leur courbe de température, lorsqu’il y a grossesse, au lieu de baisser, la température reste élevée au-delà de 15 à 20 jours. Sans règles, cela peut être un signe précoce de grossesse !