Thérapie qualifiée de douce, la luminothérapie comme son nom l’indique consiste en un traitement par la lumière. Parce que l’insuffisance de la lumière peut causer des troubles dans l’organisme et qu’une exposition régulière peut être une solution pour régler certaines affections, la luminothérapie se positionne comme une alternative intéressante notamment dans le traitement de certains troubles comme la dépression saisonnière. Quelles sont donc les indications et les contre-indications de la luminothérapie ?

Les indications de la luminothérapie

On associe généralement la luminothérapie à la lutte contre les dépressions saisonnières. Le manque de lumière pendant les saisons où la température est très basse peut causer plusieurs symptômes révélateurs de la dépression saisonnière comme une tristesse au réveil, une irritabilité etc. Une exposition à la lumière vient aider la personne concernée à sortir de cette mauvaise passe.

Toutefois, il ne s’agit pas des seuls bienfaits de la luminothérapie. On peut également parler des troubles de sommeil où la luminothérapie permet d’améliorer la qualité du sommeil et d’avoir ainsi un sommeil reposant. Les baby-blues chez une nouvelle maman font aussi partie du champ d’action de la luminothérapie. Certaines affections de la peau comme les vergetures ou les acnés peuvent également être soignées par la luminothérapie. Dans les situations de décalage horaire, une réadaptation est plus facile grâce à la luminothérapie. On pourrait aussi mentionner certains troubles alimentaires, la boulimie par exemple, et certaines maladies neurologiques comme la maladie de Parkinson qui peuvent également être traitées par la luminothérapie.

indications lumino

Les contre-indications de la luminothérapie

Il est en effet plus judicieux de ne pas se lancer dans la pratique de la luminothérapie sans suivi médical. Lorsqu’elle est pratiquée par des spécialistes dans le domaine, il n’y a pas de crainte à avoir. Dans ce cas, les séances se déroulent sous la surveillance des spécialistes. Les rayonnements qui peuvent être dangereux sont normalement filtrés par les  lampes spéciales conçues pour cette thérapie.

La luminothérapie est toutefois contre-indiquée dans certains cas. Il s’agit par exemple de personnes souffrant d’autisme. Pour les patients suivant déjà un traitement qui comporte des produits photosensibilisants, la luminothérapie n’est pas indiquée. On peut mentionner également les personnes souffrant d’une affection oculaire comme un glaucome ou une cataracte.

Besoin de séances de luminothérapie ?

Vous avez la possibilité de suivre des séances de luminothérapie sous surveillance médicale par des professionnels du domaine. Mais vous pouvez également pratiquer la luminothérapie depuis votre domicile. Il faudra se rassurer d’utiliser une lampe de qualité si la thérapie se déroule à domicile. Le respect des prescriptions de votre médecin ou thérapeute est essentiel pour pouvoir bénéficier des bienfaits de la thérapie. Ne soyez pas trop impatients de voir les résultats en augmentant le temps d’exposition. Prenez le temps qu’il faut en laissant votre organisme se remettre tranquillement de l’affection dont vous souffrez.

La luminothérapie a des effets bénéfiques sur l’organisme, mais elle n’exclue pas la pratique d’une bonne hygiène de vie, une bonne alimentation, la pratique d’une activité sportive et des moments de plaisir et de détente pour renforcer son réservoir émotionnel.