vaccins anti-covid

Nous vivons une époque inédite dans l’histoire de l’humanité. Les informations journalières nous rappellent effectivement que l’ensemble de la société mondialisée est aujourd’hui impactée par un virus aux propriétés uniques et qui a su prendre la mesure de notre monde hyper-connecté. L’ensemble des continents sont touchés par la propagation de la Covid 19 et, aujourd’hui, seuls les vaccins permettent de croire encore à une possible régression de son expansion.

En effet, malgré les différentes mesures de restrictions sociales, la mise en place des gestes barrières ou encore les décisions de fermer commerces et institutions, partout dans le monde l’épidémie progresse. Les grandes entreprises pharmaceutiques du monde entier ont ainsi redoublé d’effort pour augmenter la vitesse de leurs process afin de proposer rapidement des vaccins efficaces à la population. Et la conservation des vaccins anti-covid semble être un enjeu majeur de la réussite des campagnes. Explications.

Des vaccins et un espoir

En France, depuis mars dernier, les mesures de confinement succèdent aux couvre-feux et pourtant la propagation du virus de la Covid 19 ne semble pas impactée. Les chiffres présentés régulièrement par le Conseil Scientifique semblent même toujours plus alarmistes, et on annonce déjà un potentiel troisième confinement pour le printemps prochain. Plus inquiétant encore, certaines rumeurs font état d’une remise au 6 avril prochain de la réouverture des bars et restaurants.

Or la fermeture de ces lieux indispensables de la sociabilité sont sûrement l’une des conséquences les plus difficiles à vivre pour les Français. Si le gouvernement a effectivement en tête cette mesure drastique, c’est donc bien que la situation sanitaire est loin d’être maîtrisée. La conservation des vaccins anti-covid semble donc être un point essentiel pour la réussite de la campagne enclenchée depuis janvier 2021 et le réfrigérateur Médical sera donc une arme déterminante dans la lutte mondiale contre ce virus.

conserver les vaccins covid

La conservation des vaccins anti-covid, un élément essentiel

En effet, les premiers vaccins autorisés par l’Union Européenne et mis sur le marché semblent être extrêmement sensibles aux températures. Contrairement à des vaccins classiques comme celui de la grippe, qui peuvent être conservés dans un réfrigérateur normal, la conservation des vaccins anti-covid obligent les instances de contrôle et de diffusion à assurer une chaîne du froid dont les températures indiquées sont variables en fonction des vaccins mais toujours largement inférieures à 0°C.

Ce véritable défi logistique ne peut donc se faire sans le concours d’entreprises spécialisées comme ice-shop.be par exemple. Le site propose en effet depuis de nombreuses années de l’équipement réfrigéré à l’usage des milieux professionnels et scientifiques. Ce type d’entreprise devra donc être mobilisée pour participer à l’effort national qui seul pourra présider à la réussite du combat collectif qui nous inclut tous, celui de la lutte contre un ennemi invisible mais pourtant partout présent.

Pourquoi le vaccins anti-covid sont-ils si sensibles à la température ?

La conservation des vaccins anti-covid est le nœud de la réussite des campagnes de vaccination orchestrés par les différents gouvernements. En fonction des vaccins, les exigences sont variées mais toutes nécessitent un respect strict de la chaîne du froid, depuis la production en usine jusqu’à l’inoculation à la personne. Pfizer recommande par exemple une conservation à -70°C tandis que le vaccin de Moderna est moins exigeant, avec une température optimale de -20°C.

La raison des ces températures de conservation très basses réside dans la nature même des vaccins développés. Ici, la technique utilisée par les groupes pharmaceutiques est celle du vaccin à ARN messager. Celle-ci serait bien plus efficace que les procédés classiques dans le cas de la Covid 19 mais nécessitent par contre des températures très basses car l’ARN est fragile. Même sa protection, constituée d’une capsule de nanoparticules lipides est elle aussi très sensible aux températures. Le respect de la chaîne du froid sera donc un élément essentiel à la réussite de toutes les campagnes de vaccination du monde.