plante Boswellier

Alors que notre monde semble s’orienter avec toujours plus de conviction vers le tout-numérique, on observe en parallèle un retour vers l’authenticité. L’engouement pour les pratiques traditionnelles s’exprime dans tous les domaines mais c’est dans celui de la médecine qu’il est le plus manifeste. Thérapies, massages ou méthodes ancestrales retrouvent ainsi un peu de leur superbe et les propriétés des plantes sont de nouveau remises au goût du jour.

Parmi ces plantes médicinales appréciées, le Boswellia jouit d’une réputation particulière auprès des spécialistes. La plante Bosweiller est en effet utilisée depuis des millénaires par certaines civilisations orientales. Ses propriétés multiples lui ont permis d’être intégrée à de nombreux rites spirituels mais aussi au soin de certaines pathologies du quotidien. Et aujourd’hui, certaines études suggèrent qu’elle pourrait être utile dans la lutte contre certains des maux les plus caractéristiques de notre époque. Présentation.

La plante Boswellier, un élément essentiel de la pharmacopée traditionnelle

Originaire d’Afrique et d’Asie, la plante Bosweiller se décline sous une vingtaine de variétés différentes, dont la plus connue est la Boswellia Serrata. Les Égyptiens l’utilisaient pour parfaire l’embaumement de leurs momies et ils aimaient également à faire brûler la résine issue de l’écorce de la plante pour induire un état propice à la méditation et à la prière au cours de leurs cérémonies religieuses. Le Boswellia est donc une plante spirituelle mais aussi un outil au service du corps.

La médecine ayurvédique indienne
notamment lui attribue des propriétés anti-inflammatoires. Elle est donc utilisée dans de nombreux processus de soin qui vont du traitement des douleurs rhumatismales à celui des affections cutanées en passant par celui des inflammations du tube digestif. Dans la médecine traditionnelle chinoise, on l’emploie pour même pour traiter les douleurs menstruelles et pour soigner les ecchymoses.

soulager les articulations

Les propriétés du Boswellia

Aujourd’hui, les bienfaits du Boswellia sont à l’étude dans le traitement de nombreuses affections et pathologies. Ses propriétés antiseptiques, antifongiques et anti-infectieux sont notamment dus aux acides boswelliques qui participent à la régulation de la production de cytokines pro-inflammatoires et qui permettent de stimuler celle des globules blancs. La plante Boswellier serait ainsi un traitement complémentaire idéal pour soulager de nombreux patients.

Certains la recommandent notamment à ceux qui souffrent d’arthrose et d’arthrite, de rhumatismes ou de tendinites. Les acides boswelliques de la plante seraient aussi de précieux atouts pour contrer les effets des maladies inflammatoires intestinales comme la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse ou articulaires. Ces composés sont également capables de diminuer la constriction des bronches, ce qui pousse certains spécialistes à les inclure dans le traitement de l’asthme.

Des perspectives de soin à l’étude

La plante Boswellier semble receler encore bien des secrets que s’emploient à mettre à jour les nombreuses équipes de scientifiques qui travaillent actuellement sur ses propriétés. Pour les pathologies précédemment évoquées, le Boswellia offre l’avantage par rapport aux traitements classiques de ne pas provoquer d’effets secondaires mais elle pourrait aussi ouvrir de nouvelles perspectives de soin sur bien d’autres maladies.

Les spécialistes travaillent notamment sur la maladie de Crohn. Les données sont encore insuffisantes pour conclure à une efficacité suffisante mais les premiers résultats des études sont très encourageants. C’est également le cas pour la colite collagineuse. Les effets de la plante sur l’arthrose, l’asthme ou encore les maladies inflammatoires nécessitent encore d’être validés par de plus importantes études mais les promesses de cette plante sont de haute valeur et certains scientifiques prédisent même que le traitement du cancer pourra un jour bénéficier de ses propriétés.