heures de sommeil

S’il est conseillé de bien dormir pour être en forme, le temps passé sous la couette est aussi une donnée importante dont il faut tenir compte. Difficile à l’heure actuelle de trouver le temps de se reposer dans un monde ou nouvelles technologies, écrans et stimulations sont omniprésents et retiennent sans cesse notre attention. Souvent considéré à tort comme un manque de productivité et une période d’inactivité inutile, le sommeil est parfois négligé, voire boudé par certains, ce qui peut avoir de graves conséquences sur la santé.

Quelle est la durée idéale de sommeil par nuit ?

La durée de sommeil idéale dépend de l’âge de chacun et décroît avec le temps. Selon un rapport édité par la National Sleep Foundation et compilant plus de 300 recherches scientifiques, les nouveau-nés sont les plus gros dormeurs : ils dorment en moyenne de 16 à 17 heures par jour. Les jeunes enfants auraient quant à eux besoin de dormir entre 10 et 13 heures par nuit tandis que les adolescents se contenteraient de 8 à 10 heures de repos journalier.

Qu’en est-il des adultes ? Selon ce même rapport, un adulte de 18 à 64 ans aurait besoin d’une plage de sommeil située entre 7 et 9 heures par nuit. Mais la quantité de sommeil idéale varie également en fonction des susceptibilités individuelles. Certaines personnes sont ainsi de petits dormeurs et se sentent reposées et en pleine forme avec seulement 4 heures de sommeil effectif, d’autres encore auront besoin de 10 heures pour réellement se sentir en forme.

Combien dorment les Français et leurs concitoyens ?

Selon une étude de Santé Publique France, les Français dormiraient en moyenne 6 h 42 par nuit. Cette donnée révèle une chose importante, la plupart des Français sont en dessous du seuil minimal de sommeil recommandé pour leur tranche d’âge en tant qu’adulte et 36% des Français dorment moins de 6 heures par nuit. Des données alarmantes qui confirment la détérioration du temps de sommeil initiée depuis plusieurs années maintenant. Cette étude basée sur de nombreux questionnaires prend en compte le temps de sommeil effectif en déduisant le temps d’endormissement ou les éveils nocturnes notamment.

Cependant, la France n’est pas non plus la mauvaise élève au niveau international. Selon une étude menée par l’université du Michigan, tenant compte cette fois du temps d’endormissement, le pays se classerait en 3ème position avec 8h03 minutes de sommeil. Elle se place derrière le Japon (7h31 minutes) et Singapour (7h24 minutes). C’est aux Pays-Bas et en Nouvelle-Zélande que l’on dormirait le plus avec 8 h 5 et 8 h 4 minutes de sommeil respectivement.

durée du sommeil

Sommeil, savoir jongler entre qualité et régularité pour retrouver tous ses bienfaits

En France, ce sont 27,7 % des adultes qui déclarent être en dette de sommeil chronique. Plus d’un quart parviennent cependant à compenser ce manque en effectuant des siestes dans la journée. Or, les bienfaits du sommeil sur la santé et le bien-être au quotidien ne sont plus à démontrer. Bien dormir, c’est notamment :

  • Améliorer ses défenses immunitaires ;
  • Être plus serein ;
  • Être plus attentif et plus alerte en journée ;
  • Être plus productif.

Un sommeil réparateur permet également de renforcer les notions apprises durant la journée. Il contribue à réguler le métabolisme et préserve les fonctions cardiaques,

L’astuce pour un sommeil réparateur ? Dans un premier temps, ne pas négliger son environnement de sommeil. Il est ainsi recommandé de disposer d’un matelas et d’un oreiller adapté à sa morphologie, et d’une couette adaptée à la saison.

Il s’agit ensuite d’adopter de bonnes habitudes. Il est conseillé de se coucher tôt, et de miser sur la régularité en se couchant et en se levant à des heures fixes. Durant le week-end, on évitera donc d’abuser des grasses matinées de plus de 2 heures, qui tendent à perturber les cycles du sommeil. Un lendemain de fête, on privilégiera donc une sieste, plus réparatrice.