Augmentation mammaire

La poitrine est un indiscutable atout féminin. Et pour cause, elle est considérée depuis la nuit des temps comme LE symbole de féminité par excellence. Gros, petits, en forme de pomme ou de poire : il existe autant de formes de poitrines que de femmes et chacune est belle à sa façon. Malgré ce constat, certaines femmes peinent à accepter leur poitrine, qu’elles jugent trop menue, et de sérieux complexes peuvent apparaître. Une solution alors s’impose : une augmentation mammaire Tunisie. En effet, cette opération de chirurgie plastique va permettre à ces femmes d’arborer le volume qu’elles désirent mais aussi de corriger, par exemple, une asymétrie de la poitrine. Outre l’aspect physique, le bénéfice de cette opération des seins est également psychologique. Fières de leur poitrine et de leur corps, ces femmes retrouvent confiance en elles. Toutefois, pour bénéficier d’une augmentation mammaire réussie et surtout ne pas être déçue, il est essentiel de se poser les bonnes questions avant de se lancer ! On fait le point.

Augmentation mammaire : comment bien choisir son chirurgien ?

Pour bénéficier à coup sûr d’une augmentation mammaire réussie, le choix du chirurgien esthétique est une étape clé. En effet, c’est lui qui va modeler les seins et offrir aux patientes le résultat qu’elles espèrent tant. Il est donc indispensable de le sélectionner avec précaution. Néanmoins, pas d’inquiétude, les bonnes questions à se poser pour ne pas se tromper sont basiques : possède-t-il les bons diplômes ? Où les a-t-il obtenues ? Est-ce qu’il continue régulièrement à se former (pour rester au niveau) ? Si une intervention à l’étranger, comme un séjour médical en Tunisie, est envisagée, est-ce qu’il parle couramment français ? Est-il spécialisé en chirurgie des seins ? Est-ce qu’il a bonne réputation ? La majorité de ces informations sont aisément vérifiables sur internet et nous vous recommandons fortement de vous attarder sur les avis patientes qui sont une véritable source d’information. Toutefois, attention à ne pas regarder uniquement le premier témoignage, qu’il soit positif ou négatif, afin de vous faire une vraie idée de ses talents.

Enfin, outre les compétences purement techniques précédemment évoquées, pour vivre une augmentation des seins dans les meilleures conditions, le feeling ressenti avec le praticien est également un facteur essentiel à prendre en compte. Et pour cause, le succès d’une opération de chirurgie esthétique repose en grande partie sur la capacité du praticien à comprendre les attentes de son patient. Une candidate à l’augmentation mammaire mal aise avec son chirurgien esthétique ne se sentira donc pas suffisamment en confiance pour exprimer clairement ce qu’elle souhaite et encore moins pour lui faire part de ses craintes et poser d’éventuelles questions sensibles. Avant d’arrêter le choix sur le chirurgien esthétique qui pratiquera l’intervention, un rendez-vous doit donc systématiquement être organisé afin de valider que la personnalité de ce dernier convient bien au tempérament de la patiente.

Augmentation mammaire : quel type de prothèses mammaires choisir ?

La majorité des femmes souhaitant augmenter le volume de leurs seins avec des prothèses mammaires se font une idée du résultat qu’elles souhaitent en observant la poitrine d’une amie ayant eu recours à cette intervention ou en s’appuyant sur les photos avant/après disponibles sur le net. Bien que de prime abord cela puisse sembler être une bonne idée, en réalité, dans les faits, cela altère leur vision.

En effet, une augmentation mammaire n’est pas une opération miracle pour changer la forme des seins. Seul le volume augmente. Le premier facteur à prendre en compte pour déterminer le type de prothèses mammaires est donc la forme des seins. Et pour cause, chaque poitrine est différente et c’est la forme des seins qui détermine le choix de l’implant mammaire, pas l’inverse. Prothèses mammaires anatomiques ou prothèses mammaires rondes : ce n’est donc pas un véritable choix/ Pour autant, il n’y a pas d’inquiétude à avoir car, contrairement aux idées reçues, ces deux types de prothèses permettent d’obtenir un résultat naturel.

Prothèses mammaires anatomiques : à qui elles s’adressent ?

Les prothèses mammaires anatomiques sont particulièrement adaptées aux femmes ayant des seins « vidés  » sur le haut de la poitrine et ayant une aréole qui est « descendue ». En effet, ces dernières vont, par leur design en forme de goutte, permettre à la poitrine de retrouver un joli volume tout en projetant l’aréole au bon endroit, sans donner un effet artificiel.

Prothèses mammaires rondes : à qui elles s’adressent ?

Les prothèses mammaires rondes sont quant à elles recommandées aux femmes ayant des seins en forme de pomme et une aréole bien centrée. En effet, leur forme ronde est celle qui se rapproche le plus de la base naturelle de ce type de poitrine et elles vont projeter l’aréole au point le plus avancé de la prothèse.

Prothèses mammaires : qui peut choisir la forme ?

Si dans la majorité des cas, la poitrine naturelle impose le type de prothèse, une exception confirme cette règle : les femmes ayant très peu de poitrine ou pas du tout avec une aréole bien centrée. En effet, dans ces circonstances, c’est le type de prothèse qui va donner la forme à la poitrine. Les patientes désirant des seins en forme de belles poires choisiront donc les prothèses anatomiques quand celles en quête de splendides pommes préféreront les prothèses rondes.

Augmentation mammaire Tunisie

Augmentation mammaire : quelle taille de prothèses mammaires choisir ?

Pour une augmentation mammaire réussie, la taille de la poitrine ne peut être choisie arbitrairement. Et pour cause, comme pour le type de prothèses, plusieurs facteurs doivent être pris en compte pour que le résultat soit harmonieux. Concrètement, le premier critère à analyser est la base mammaire. Dans le détail, il s ‘agit de la largeur du sein qui est généralement indexée sur la corpulence de la patiente. Cela signifie donc que les patientes disposant d’une base étroite devront privilégier des implants au volume moins grand que les patientes présentant une base plus large.

Le second critère essentiel, notamment pour les prothèses anatomiques, est la hauteur du sein. En effet, généralement, les patientes de grande taille auront des prothèses mammaires hautes quand les patientes plus petites se verront doter d’implants d’hauteur moyenne afin qu’ils soient en harmonie avec le reste de la silhouette.

Enfin, le dernier point à ne pas négliger est la distance entre l’aréole et le sillon mammaire. Cette dernière peut sembler sans importance et pourtant elle est la clé d’un résultat esthétique. En effet, c’est elle qui va déterminer la projection de l’aréole. Pour un effet naturel et gracieux, il est donc essentiel de bien faire ses calculs !

Une fois tous ces facteurs pris en considération, le chirurgien esthétique sera à même de proposer à la patiente une sélection d’implants de tailles différentes répondant autant à ses attentes qu’à ses critères morphologiques. Résultat ? Cette dernière pourra bénéficier d’une opération de qualité et d’un résultat, sans aucun doute, à la hauteur de ses espérances.

Augmentation mammaire : pourquoi pas une augmentation des seins sans prothèses ?

On associe généralement l’augmentation mammaire aux prothèses mammaires : à tort. En effet, de nos jours, il existe une alternative sûre et efficace aux implants mammaires : le lipofilling mammaire ! En optant pour cette intervention, la patiente s’affranchit de toutes les questions techniques liées à une augmentation mammaire avec prothèses tout en bénéficiant d’une véritable augmentation du volume des seins, sans avoir à subir la pose d’un élément étranger à son corps. En outre, cette technique permet d’obtenir un résultat très naturel, tant sur le plan visuel qu’au toucher.

Concrètement, cette augmentation mammaire sans prothèse repose sur le principe d’injection de graisse autologue. Cela signifie donc que le chirurgien esthétique prélève de la graisse dans des zones qui en présentent un excès, généralement les hanches, les fesses ou les cuisses, afin de la réinjecter dans la poitrine. Pour se faire, il réalise dans un premier temps une liposuccion puis la graisse est purifiée et réinjectée dans les seins. Il s’agit donc d’une méthode idéale pour celles qui rêvent d’une part d’augmenter le volume de leurs seins et d’autre part d’affiner leur silhouette.

Toutefois, sur le plan pratique, cette chirurgie des seins a ses limites. En effet, par rapport à une augmentation mammaire classique, un lipofilling des seins offre une augmentation du volume de la poitrine modérée. Ainsi, cette technique permet de gagner « seulement » un à deux bonnets de plus que la taille de poitrine initiale.

L’autre revers de cette méthode est le fait que, pour en bénéficier, il faut avoir quelques réserves de graisse dans lesquelles le chirurgien esthétique pourra aller puiser la matière nécessaire à l’augmentation du volume des seins. Les patientes très minces ne sont donc pas de bonnes candidates pour cette intervention et devront lui préférer une augmentation mammaire avec prothèses.

Augmentation mammaire : est-ce un choix mûrement réfléchi ?

Finalement, quel que soit le type d’augmentation mammaire choisi, la poitrine gagne en volume et, en théorie, la patiente retrouve confiance en elle. Néanmoins, avant toute intervention de chirurgie esthétique, il est important de prendre le temps de réfléchir. En effet, il s’agit d’un acte définitif, il implique donc une vraie volonté de la patiente sans quoi, cette dernière pourrait être déçue ou regretter son choix.

Pour bénéficier d’une augmentation mammaire réussie, sans aucune ombre au tableau, il est donc indispensable que cette dernière soit le fruit d’une mûre réflexion et que la patiente se soit bien interrogée sur son bien fondé. Est ce qu’il s’agit d’une intervention pour moi ou mon conjoint ? Pour répondre à une mode ou remédier à un mal-être profond ? Une fois tous ces points validés ainsi que les précédents, une augmentation mammaire sera sans aucun doute une expérience bénéfique au bien-être de la patiente !