Les options de traitement du cancer du sein dépendent généralement du stade du cancer, du type de cellules cancéreuse, de l’âge et de l’état de santé général du patient. Des centres spécialisés dans le traitement du cancer du sein dispose d’équipes pluridisciplinaires qui pourront vous orienter vers le meilleur traitement adapté à votre cancer.

Les principaux traitements actuels du cancer du sein sont les suivants :

La chirurgie du cancer du sein

La chirurgie est le traitement le plus courant dans le traitement du cancer du sein. Comme pour les autres types de chirurgie, les effets secondaires comprennent la douleur ou l’inconfort, le risque d’infection et certaines restrictions de mobilité immédiatement après la chirurgie. Il existe deux principaux types de chirurgie :

La chirurgie conservatrice (tumorectomie)

Cette opération est aussi appelée chirurgie conservatrice du sein. Lors de cette opération la tumeur et certains tissus environnants sont enlevés, mais pas la totalité du sein.

L’ablation du sein (mastectomie)

Lors de cette opération, le sein entier est enlevé. Souvent, le chirurgien enlève aussi les ganglions lymphatiques sous le bras. Après la chirurgie, certaines personnes suivent également une radiothérapie. Certaines patientes choisissent également de procéder à la reconstruction immédiate de leur sein.

Radiothérapie dans le traitement du cancer du sein

La plupart des patientes reçoivent une certaine forme de radiothérapie adjuvante. Les effets secondaires dépendent de la dose et comprennent souvent l’irritation et la fatigue. Les soutien-gorge et autres vêtements peuvent également frotter la zone traitée et causer de la douleur.

Chimiothérapie

La chimiothérapie est un médicament ou une combinaison de médicaments utilisés pour tuer les cellules cancéreuses. Elle est habituellement administrée par voie intraveineuse (par une veine).

Les effets secondaires de la chimiothérapie varient en fonction des médicaments administrés. Les plus courants sont les suivants :

  • Chute et perte de cheveux,
  • Nausées et vomissements,
  • Diminution de la numération globulaire
  • Fatigue
  • Baisse des défenses immunitaires
  • Picotements ou engourdissements liés à des lésions nerveuses

Hormonothérapie

Les médecins utilisent des médicaments qui bloquent l’hormone œstrogène, qui alimente la croissance du cancer du sein.

Les effets secondaires de l’hormonothérapie dépendent du médicament ou du type de traitement. Elles sont parfois semblables à celles de la ménopause et peuvent comprendre des bouffées de chaleur, des changements d’humeur et une sécheresse vaginale. On peut conseiller aux jeunes femmes d’envisager une ablation chirurgicale de leurs ovaires ou de prendre un œstrogène bloquant. Les femmes âgées ont d’autres options, y compris l’utilisation de médicaments qui interrompent spécifiquement la production de petites quantités d’œstrogènes dans divers tissus.

Thérapie ciblée

Il existe maintenant des médicaments qui peuvent cibler les cellules cancéreuses du sein. Ces traitements peuvent être utilisés si votre cancer possède les marqueurs spécifiques ciblés par le médicament.

Les effets secondaires sont habituellement moins importants que ceux de la chimiothérapie, mais peuvent inclure fièvre, frissons, douleur, faiblesse, nausées, vomissements, diarrhée, maux de tête, ou difficultés respiratoires. Ces effets secondaires diminuent souvent après le premier traitement.

Prévenir le risque de cancer du sein.

Bien qu’il n’y ait pas à ce stade des recherches de formule permettant de prévenir à 100% le risque de contracter un cancer du sein, la recherche montre que le mode de vie joue un rôle important. Apporter quelques modifications dans son mode vie permettrait de réduire le risque de cancer du sein.

Limitez votre consommation d’alcool.

Plus vous buvez d’alcool, plus votre risque de développer un cancer du sein est élevé. La recommandation générale est de se limiter à moins d’un verre par jour, car même de petites quantités augmentent le risque.

Ne fumez pas.

Les données probantes suggèrent un lien entre le tabagisme et le risque de cancer du sein, en particulier chez les femmes pré-ménopausées.

Contrôlez votre poids.

L’embonpoint ou l’obésité augmentent le risque de cancer du sein. C’est particulièrement vrai si l’obésité survient plus tard dans la vie, particulièrement après la ménopause.

Soyez actif physiquement.

L’activité physique peut vous aider à maintenir un poids santé, ce qui aide à prévenir le cancer du sein. La plupart des adultes en bonne santé devraient pratiquer une activité physique régulière.

L’allaitement.

L’allaitement pourrait jouer un rôle dans la prévention du cancer du sein. Plus vous allaitez longtemps, plus l’effet protecteur est important.

A savoir : Si des symptômes apparaissent, et durant tout votre traitement si celui ci est nécessaire, prenez l’avis de votre médecin.